-A +A
1
Actualité

Richard Alvear - Publié le 06/10/2014

Thibault Le Rol : "Nous sommes très satisfaits"

Chapô: 

Depuis début janvier 2014, BeIN Sports diffuse le tennis masculin sur ses antennes, avec les Masters 1000, les ATP 500 et 250. Neuf mois après, Thibault Le Rol, le présentateur- vedette du tennis sur la chaîne, a accepté de faire un premier bilan pour Tennisleader.fr, tout en évoquant déjà la saison 2015. Entretien.

Depuis janvier 2014, Thibault Le Rol est le présentateur- vedette du tennis sur BeIN Sports - © DR
Depuis janvier 2014, Thibault Le Rol est le présentateur- vedette du tennis sur BeIN Sports - © DR

Tennisleader.fr : Cela fait neuf mois maintenant que BeIN Sports diffuse le tennis masculin sur ses
antennes. Quel premier bilan pouvez- vous déjà tirer ? 

Thibault Le Rol : "(grand sourire) Un bilan souriant en premier lieu. On prend beaucoup de plaisir à faire ce que l'on fait. Sinon je crois que c'est devenu un très beau bébé, qui commence à savoir bien marcher. La vraie satisfaction c'est que nous avons fait le choix de la diffusion multi- canaux, entre les principales chaînes de BeIN Sports (ndlr : BeIN Sports 1, 2 et 3) et les chaînes MAX (ndlr : Max 4 à Max 10). Le téléspectateur a vraiment la possibilité de choisir ce qui l'intéresse; Soit de rester sur le multi- tennis ou bien d'aller suivre un match sur l'une des chaînes Max. Pour nous et les téléspectateurs, c'est un gros plus. L'autre promesse c'était de ne rien manquer. L'ancien diffuseur (ndlr : le groupe C+)  avait en effet moins de possibilités techniques que nous n'en avons. Sur BeIN on peut voir le tennis de la première à la dernière balle."

Tennisleader.fr : Quel est le retour de la part des téléspectateurs ? 
TLR : "Nous avons de très bon retours en termes de satisfaction. L'équipe est top avec nos quatre consultants que sont Sébastien Grosjean, Tatiana Golovin, Thierry Champion et Fabrice Santoro. Nous sommes très contents de leur apport, tant professionnellement qu'humainement. Ce sont vraiment des personnes bien et on accordait beaucoup d'importance à cela. Côté téléspectateurs, nous avons également un retour sur leur satisfaction par les opérateurs. Et l'indice de satisfaction globale est supérieur à 90% sur les chaînes (ndlr : au global, tout programme confondu)Pour nous, le bilan après neuf mois est excellent et nous sommes très satisfaits. Et j'espère que ca va continuer comme cela".

Tennisleader.fr : Pouvez- nous nous donner les audiences du tennis sur BeIN Sports ?
TLR : "Non hélas je n'ai pas de chiffres. Ce que je sais c'est que l'on parle en courbes et qu'elle sont à la hausse. Par exemple pour la finale du Masters 1000 de Toronto Jo-Wilfried Tsonga/ Roger Federer, qui était l'affiche idéale pour nous, nous avons eu une courbe de celle d'un match de football."

Tennisleader.fr : Quels sont les droits du tennis que possède BeIN Sports et pour combien de temps ?
TLR : "Nous avons les droits de tous les Masters 1000, à l'exception de Monte- Carlo et Paris- Bercy, les 11 ATP 500, qui seront plus nombreux en 2014 avec Halle et Londres sur gazon qui passent du grade 250 à 500, et les 40 atp 250 (ndlr : qui vont passer à 38 dates). Nous avons également les droits de quelques tournois WTA qui sont inclus dans la package des ATP 250. Nous avons les droits pour 5 ans sur l'ensemble de ces tournois."

Tennisleader.fr : Quelles sont les améliorations prévues sur le plan éditorial en 2015 ?
TLR : "On a pas mal d'idées (sourire malicieux) pour la saison prochaine. Déjà on va mieux caler le rythme du magazine Court Central (ndlr : émission magazine d'une heure qui revient sur l'actu tennis écoulée) qui a été épisodique, je le concède, cette année. On va lui trouver un rythme régulier. Il y a également un projet de Charlotte Gabas (ndlr : journaliste- reporter de la chaîne, qui couvre le tennis aux quatre coins du monde) pour traiter les coulisses du circuit. Par exemple, on pourra passer deux ou trois jours en Suisse avec Tsonga pour voir comment il s'entraîne, son cadre de vie...L'objectif c'est d'enrichir encore plus l'éditorial. Même si la priorité reste de diffuser un maximum de tennis en direct et de résumés. Et bien sûr nous essaierons de mettre encore plus en valeur Wimbledon, qui sera l'écrin de la saison 2015."

Tennisleader.fr : Avez- vous des velléités d'aller sur le tennis féminin à l'avenir ?
TLR : "Non, pas vraiment. Après, il y aura peut- être des opportunités, c'est à voir. Cela dit cette année nous avons diffusé trois finales WTA car elles étaient dans les packages des tournois ATP 250."

Tennisleader.fr : va t-il y avoir des évolutions dans les canaux de diffusion du tennis sur BeIN ?
TLR : "Non le réseau de chaînes ne s'étend pas mais se simplifie. BeIN Sports 3 (ndlr : crée le 15/09/14) devient et va devenir la chaîne du tennis de BeIN. Les abonnés peuvent déjà le noter. Wimbledon basculera probablement sur BeIN Sports 1, car c'est le canal premium des évènements forts. D'autant plus qu'en 2015, il n'y aura pas la Coupe du Monde de Football. Et bien sûr il y aura le tennis sur les canaux MAX pendant les gros rendez- vous, comme les Masters 1000. En année pleine, on sera aux environs de 2 500 heures de tennis sur nos antennes. Une journée de tennis chez BeIN, c'est entre 10  et 12 heures de diffusion; Cela étalé sur une quarantaine de semaines par an ".

Tennisleader.fr : Pourquoi avez- vous personnellement choisi de commenter le tennis ?
TLR : "En fait j'ai choisi le tennis avant que l'on vienne me chercher. En juin 2012, j'ai quitté le Groupe Canal + (ndlr : il travaillait sur les journaux de I-télé et Infosport) à la demande de Florent Houzot (ndlr : Directeur de la Rédaction de BeIn Sports) qui m'a proposé de présenter la matinale L'Expresso pendant un an et demi durant les week-ends. Mais je m'étais au préalable positionné sur le tennis dans l'optique des droits qui arriveraient. Et au 1er janvier 2014, j'ai commencé à commenter. Pour moi c'est exceptionnel et je vis un rêve éveillé."

Tennisleader.fr : Vous jouez au tennis ?
TLR : "Oui je joue beaucoup. J'essaie de jouer 3 ou 4 fois par semaine, ici à Paris. Je n'ai plus de classement mais je dois jouer aux alentours de 15/1. J'ai fait pas mal de compétition mais j'ai arrêté. Je ne supporte plus de stresser à 30/40 ou de faire une double faute à 30A. Je n'ai plus envie de ça. Je joue beaucoup avec mon frère et des amis​."

Tennisleader.fr : Quel est votre style de jeu : offensif ou trois mètres derrière la ligne de fond ?
TLR : "(Gros sourire) Ah non, offensif car phsiquement je suis trop limite. C'est pour ca que j'admire beaucoup Gilles Simon, capable de courir pendant des heures."

Tennisleader.fr : Justement, quel est votre joueur préféré ?
TLR : "Très compliqué à dire. Je dirais Roger Federer, comme beaucoup de gens. Le tennis de Federer c'est quand même exceptionnel mais j'ai appris à énormément apprécier un joueur comme Rafael Nadal, ce qui n'était pas forcément le cas au départ."

Tennisleader.fr : Et dans le tennis féminin ?
TLR : "Je regarde peu le tennis féminin. Mais j'aime bien le jeu de Victoria Azarenka. Je trouve qu'elle a un beau tennis même si je trouve que ces derniers temps elle est moins bien, notamment au niveau de l'attitude."

Tennisleader.fr : Qu'est-ce que l'on peut vous souhaiter pour la suite ?
TLR : "J'espère déjà que la cellule tennis de BeIN sports va continuer à parfaitement fonctionner en 2015 comme c'est le cas actuellement (ndlr : cellule, qui va être renforcée par l'arrivée de Frédéric Viard, en provenance de C+) et puis j'espère que l'on va réaliser un gros coup. Avoir une longue interview de Roger Federer, par exemple, ce serait pas mal."

 

Vos commentaires

Article très intéressant. Malheureusement abonnée de la 1ère heure à BeIN sports via l'opérateur NUMERICABLE, je ne bénéficie plus de la chaîne 3 (canal 266) "actuellement indisponible". donc de la chaîne spécial tennis et de l'expertise de ses commentateurs. Les autres chaînes restent disponibles et le coût de l'abonnement est toujours identique. Que se passe-t-il avec NUMERICABLE ? Merci d'avance de votre retour.