-A +A
0
ATP

Gérald Alliel - Publié le 26/11/2013

Ils ont dit stop en 2013 !

Chapô: 

En 2013, plusieurs joueurs et joueuses ont cessé leur carrière et quitté définitivement les courts de tennis. C'est le cas, pour les plus emblématiques d'entre eux, de David Nalbandian, Xavier Malisse, James Blake, Nicolas Massu et, bien sûr, Marion Bartoli. Retour sur ces joueurs qui ont écrit quelques belles pages de l'histoire du tennis.

Le tennis a vu la retraite de plusieurs têtes d'affiche en 2013 dont David Nalbandian et Marion Bartoli.  -  © Icon Sport
Le tennis a vu la retraite de plusieurs têtes d'affiche en 2013 dont David Nalbandian et Marion Bartoli. - © Icon Sport

Marion BARTOLI (29 ans) : le rêve au bout du chemin

C'est peu de dire que Marion Bartoli aura surpris son monde cette année. Mais avant tout l'année 2013 a été celle de sa consécration grâce à sa superbe victoire à Wimbledon en juin dernier. A 29 ans, elle décrochait là son premier (et dernier, sauf retour toujours possible) titre de Grand Chelem en carrière. Fabuleux pour celle qui, de l'aveu mêmede son père Walter, n'était à la base «pas faite pour le haut niveau.» Et puis patatras. Six semaines après le titre londonien, contre toute attente, elle annonce sa retraite ne se sentant plus la force de poursuivre. Elle déclare alors :" J'ai senti que j'avais épuisé toute l'énergie restante dans mon corps. J'ai réalisé mon rêve et ça restera avec moi pour toujours, mais maintenant mon corps n'arrive plus à tout supporter.». Son retrait laisse donc un grand vide dans le tennis féminin Français. Quoiqu'il arrive, elle restera une personnalité atypique et attachante, que ce soit en dehors ou sur le court avec son jeu vers l'avant et agressif à deux mains, en revers ou de coup droit, Le même jeu que son idole Monica Seles. Sa hargne et son mental vont beaucoup manquer au tennis féminin Français. Dorénavant, à 29 ans, elle profite de la vie et va rester assez proche du tennis. Mais du bord du court ou dans la cabine de commentateurs.
Palmarès : 1 titre du Grand Chelem (Wimbledon), 8 titres. Meilleur classement (7ème/ 2012)


David NALBANDIAN (31 ans, photo en haut, à gauche) : l'esthète du Tennis

A 31 ans, l'Argentin a décidé de stopper sa carrière définitivement en 2013, insuffisament remis d'une blessure à l'épaule droite. "El Rey David" comme il est surnommé dans son pays était doté d'un immense talent. Il a notamment occupé la troisième place mondiale en mars 2006. Nalbandian se détachait du lot avec une palette de coups spectaculaires, dont un revers magnifique et un excellent toucher de balle. Son revers à deux mains justement était incontestablement l'un des meilleurs du circuit. Dans un grand jour, le joueur d'origine italo- arménienne pouvait battre n'importe qui. Comme en 2005, au tournoi des Maîtres à Shanghaï, où appelé à remplacer Andy Roddick, il remporte le trophée en battant Federer après avoir été mené deux sets à 0. Du grand art. Il aurait mérité décrocher un tournoi du Grand Chelem (ndlr : une finale perdue à Wimbledon) et de remporter la Coupe Davis, qu'il aimait tant. On retiendra aussi son côté impulsif, qui lui a joué des tours. Comme en finale du Queens 2012 où il frappe un panneau publicitaire et blesse involontairement un juge de ligne. Disqualification immédiate et finale perdue alors qu'il menait au score face à Cilic.
Palmarès : 1 Masters, 11 titres. Meilleur classement (3ème/ 2006)
 

Nicolas MASSU (34 ans, photo en bas, à droite) : double champion Olympique en 2004 !

Très peu connu du grand public, Nicolas Massu, natif de la jolie station balnéaire de Vina Del Mar (Chili), vient de mettre les pouces, à 33 ans et après 17 ans passés chez les pros, L'emblématique joueur Chilien, fatigué de ne pas revenir dans le top 100 après les multiples tournois challengers auxquels ils participaient en fin de carrière, a donc fini par jeter l'éponge. Il a atteint la 9ème place mondiale et a remporté 6 tournois ATP durant sa carrière, tous sur terre battue. Mais, incontestablement, son plus grand fait d'armes, il l'aura vécu en 2004 aux Jeux Olympiques d'Athènes où il remporte le titre en simple et en double (associé à Fernando Gonzalez) ! Une première dans l'histoire des JO. El "Vampiro" ne quittera pas définitivement le tennis. S'il laisse les raquettes de côté, il a accepté le poste d'entraîneur de l'équipe Chilienne de Coupe Davis.
Palmarès : Médaille d'or aux JO (2004, simple et double), 6 titres. Meilleur classement (9ème/ 2004)
 

James Blake (33 ans, photo en haut, à droite) : Le tennisman intello

James Blake a pris sa retraite à la fin de l'été, en août dernier. A 33 ans, l'Américain a préféré dire stop sentant que son corps ne pouvait plus répondre. Blake aura été un joueur brillant, malheureusement handicapé par de gros soucis physiques. En dehors du tennis, l'ancien numéro 4 mondial, qui aura remporté 10 titres (tous sur dur) en simple, et une Coupe Davis avec les EU, a également brillé. Le joueur qui ne quittait jamais son bandeau-éponge s'était également distingué à l'Université d'Harvard en tant qu'étudiant particulièrement doué. L’un de ses plus grands souvenirs restera son quart de finale à l’US Open 2005 perdu contre Andre Agassi après avoir mené deux sets zéro (6-3, 6-3, 3-6, 3-6, 6-7). «C'est mon meilleur et peut-être aussi pire souvenir. Mais ce cinquième set était incroyable, avec quasiment que des coups gagnants dans une ambiance incroyable. Les gens m'en parlent encore". Il est l'un des rares joueurs, à l'instar de Roger Federer, a n'avoir jamais abandonné en cours de match. Chapeau !
Palmarès : 1 coupe Davis, 10 titres. Meilleur classement (4ème/ 2006)


Xavier Malisse (33 ans, photo en bas, à gauche) : Le Belge au tempérament de feu

Le Belge s'est retiré du circuit en octobre dernier après des adieux très émouvants suite à son élimination face à Sergiy Stakhovsky au 1er tour du Challenger de Mons. Malisse, dont le meilleur classement  est une 19ème place mondiale aurait pu faire beaucoup mieux selon la grande majorité des spécialistes. Très doué, le prodige belge n'a pourtant jamais intégré le top 10 contrairement à ses compatriotes féminines Justine Hénin ou Kim Clijsters. Il a été longtemps freiné par son tempérament colérique sur les courts qui a marqué les esprits...et les arbitres, au terme de discussions envenimées. Il a également eu son lot de pépins physiques. Excellent sur surface rapide, Malisse a atteint les demi- finales de Wimbledon et à de nombreuses reprises les 1/8èmes de finale de tous les tournois du Grand Chelem, à l'exception de l'Open d'Australie. La tête près du bonnet sur le court, en dehors du terrain, le Courtraisien est pourtant plutôt du genre timide. Il réside depuis longtemps maintenant à Bradenton (Floride).
Palmarès : 3 titres. Meilleur classement (19ème/ 2002)