-A +A
0
ATP

William Vuillez - Publié le 14/03/2018

Abandon de Monfils, 1er 1/8ème pour Herbert

Chapô: 

Ce mardi, après moins d'une heure de jeu, Gaël Monfils (42ème ATP) a préféré abandonner au 3ème tour à Indian Wells, alors qu'il était mené (2/6 1/3) par Pierre-Hugues Herbert (93ème ATP). Le Parisien, blessé au dos, offre donc à l'Alsacien son premier 1/8ème de finale sur un Masters 1000.

Gaël Monfils a été contraint à l'abandon au 3ème tour à Indian Wells - ©DR
Gaël Monfils a été contraint à l'abandon au 3ème tour à Indian Wells - ©DR

Touché au dos, Gaël Monfils (42ème ATP) a préféré abandonner face à son compatriote Pierre-Hugues Herbert (93ème ATP), au 3ème tour du Masters 1000 d'Indian Wells ce mardi. Le Parisien, visiblement pas remis de son combat face à John Isner (18ème ATP) au 2ème tour, a décidé d'arrêter alors qu'il était mené 2/6 1/3 et d'éviter tout risque de blessure grave, comme il a pu l'expliquer en conférence de presse après le match : "Aujourd'hui j'étais plutôt pas mal en arrivant, et finalement si je continue ce match, je crois que je peux me faire très mal, ce que je ne veux pas parce que je veux continuer à jouer. J'ai déjà eu ça à Cincinnati une année. Je me suis reposé quelques jours, et ça a été. J'ose espérer que c'est ça, mais de toute façon si c'est plus grave je le saurais très vite"

Premier 1/8ème pour Herbert

Avec cette victoire pas vraiment disputée, l'Alsacien se qualifie pour son premier 1/8ème de finale sur un Masters 1000. "Je ne savais pas trop où Gaël s'était fait mal. Il fallait rester dans mon match. On sent qu'il n'est pas bien, qu'il n'arrive pas à se déplacer. Pour moi, forcément, c'est plus dur de jouer. Triste pour lui. Moi, je suis un tour plus loin" a t-il déclaré en conférence de presse après sa qualification. En 1/8èmes de finale, le Français sera opposé à Philipp Kohlschreiber (35ème ATP) tombeur de la tête de série numéro 2 du tournoi, le Croate Marin Cilic (3ème ATP). Un joueur redoutable pour le tricolore : "C'est un joueur en forme qui vient de battre le 3e mondial  assez proprement. J'ai de quoi le gêner. Ce n'est pas moi le favori. Il faudra jouer mon jeu et être au taquet". Le numéro 93 mondial devra sûrement s'inspirer de sa victoire à Wimbledon en 2016, où il avait dominé l'Allemand en 4 sets (7/5 6/3 3/6 6/3).