-A +A
0
ATP

Ryan Gronqvist - Publié le 16/08/2019

Gasquet se hisse en 1/2, pas Pouille

Chapô: 

Richard Gasquet (56ème) a montré qu'il était de retour à un très bon niveau en venant à bout de Roberto Bautista-Agut (11ème ATP) en 3 sets (7/6(2) 3/6 6/2) pour se qualifier en 1/2 à Cincinnati. Le 56ème mondial affrontera David Goffin (19ème ATP) en 1/2. Cela ne passe pas en revanche pour Lucas Pouille (31ème ATP) face à Novak Djokovic (1er ATP).

Richard Gasquet s'est qualifié brillamment pour les 1/2 finale à Cincinnati. - © DR
Richard Gasquet s'est qualifié brillamment pour les 1/2 finale à Cincinnati. - © DR

Richard Gasquet (56ème ATP) retrouve toute ses sensations cette semaine à Cincinnati ! Le Tricolore s'est qualifié en 1/2 finale en 3 sets (7/6(2) 3/6 6/2) aux dépends de Roberto Bautista-Agut (11ème ATP) et avec la manière. En effet, le Biterrois a vraiment répondu au défi physique proposé par le demi-finaliste à Wimbledon cette année et a même remporté la plupart des longs échanges. L'ex n°7 mondial s'est montré impérial dans le tie break de la 1ère manche et a continué a agressé le métronome ibérique avant de se faire breaker contre le cours du jeu à 1/1 dans le 2ème set. Une seconde manche où le 11ème mondial a commencé à mieux servir que dans le 1er set (ndlr, 72% de 1ère contre 60%) et a empêché le Français de mieux retourner et de s'installer dans l'échange avec son revers croisé. Cependant, "Mozart" a retrouvé un second souffle dans l'ultime manche et s'est détaché irrésistiblement pour conclure le set 6/2. Le double participant au Masters affrontera David Goffin (19ème ATP), suite au forfait de Yoshihito Nishioka, pour une place en finale. 

Pouille trop tendre

Lucas Pouille (31ème ATP), lui, n'a pas fait le poids face à Novak Djokovic (1er ATP) et s'est incliné en 2 sets (7/6(1) 6/1) en 1/4 de finale à Cincinnati ce vendredi. Contrairement à leur rencontre en Australie au début de l'année, le Nordiste a tenu tête au numéro 1 mondial sur le 1er set grâce notamment à un bon pourcentage de 1ère (ndlr, 68%) et des fulgurances côté coup droit comme revers qui ont surpris le Serbe. Néanmoins, le tie break en fin de manche a été à sens unique pour le récent vainqueur de Wimbledon qui s'est montré clinique comme à son habitude. Ensuite, l'ex n°1 français n'a pas pu suivre le rythme dans le 2ème set où la qualité de retour du "Djoker" a fait la différence (ndlr, 57% de points gagnés au retour).