-A +A
0
ATP

Dimitry Negzaoui - Publié le 07/10/2018

Medvedev et Basilashvili s'offrent les favoris !

Chapô: 

Daniil Medvedev (32ème ATP) a remporté ce dimanche le tournoi de Tokyo, son 4ème titre en carrière, après sa victoire face à Kei Nishikori (12ème ATP) en 2 sets secs (6/2 6/4). A Pékin, Nikoloz Basilashvili (34ème ATP) l'a lui aussi emporté en deux sets (6/4 6/4) face à Juan-Martin Del Potro (4ème mondial).

Daniil Medvedev solide pour remporter son 3ème titre de la saison après sa victoire au tournoi ATP de Tokyo - © DR
Daniil Medvedev solide pour remporter son 3ème titre de la saison après sa victoire au tournoi ATP de Tokyo - © DR

Plus rien n'arrête Daniil Medvedev (32ème ATP) en cette fin de saison ! En effet, le Russe s'est adjugé ce dimanche son 3ème titre de la saison avec le tournoi ATP de Tokyo en s'offrant Kei Nishikori (12ème ATP), à domicile, en deux manches (6/2 6/4) et signe sa 17ème victoire en 19 matchs depuis Winston-Salem où ce dernier s'était également imposé. Impérial au service, avec 1 seule balle de break à sauver face à l'un des meilleurs retourneurs du circuit, 8 aces et 93% de points gagnés derrière sa 1ère, le 32ème joueur mondial a étouffé le Japonais grâce à son jeu offensif. Ainsi, le Nippon, de son côté, est passé en partie à côté de cette finale à cause d'une mise en jeu trop fragile avec seulement 60% de 1ères et 29% de réussite derrière sa seconde face à un adversaire ultra réaliste. C'est le 4ème titre en carrière pour le natif de Moscou après Chennai en 2017, Sydney, Winston-Salem et donc Tokyo, et qui réalise une saison remarquable et reste toujours invaincu en finale sur le circuit avec un joli 4/4.

Pékin : Basilashvili mate De Potro


Magnifique performance et victoire amplement méritée ce dimanche après-midi de Nikoloz Basilashvili (34ème ATP) en finale du tournoi ATP 500 de Pékin. Le Géorgien, qui est l'un des hommes en forme de cette fin de saison et en pleine progression, a en effet battu logiquement en finale en deux sets (6/4 6/4) Juan-Martin Del Potro (4ème mondial), impuissant et manifestement un peu diminué. Mais c'est bien Basilashvili qui a fait le jeu (ndlr, 31 coups gaganants) et qui a mis la Tour de Tandil sur le reculoir tout au long du match grâce à son énorme coup droit et sa puissance de frappe. Il s'agit du second ATP 500 remporté par Basilashvili cette saison, après Hambourg (terre battue), qui sera 23ème ATP ce lundi au classement.