-A +A
0
ATP

Richard Alvear - Publié le 19/05/2019

Nadal domine largement Djokovic en finale !

Chapô: 

Rafael Nadal (2ème ATP) s'est largement rassuré ce dimanche en dominant logiquement Novak Djokovic (1er ATP) en finale du Masters 1000 de Rome; Une victoire en 3 sets (6/0 6/4 6/1) pour l'Espagnol qui conserve son titre et remporte là son premier titre de la saison. De bon augure pour lui dans l'optique de Roland Garros.

Rafael Nadal a remis les pendules à l'heure ce dimanche à Rome - © DR
Rafael Nadal a remis les pendules à l'heure ce dimanche à Rome - © DR

Le 54ème Clasico entre deux des plus grands "monstres" de l'histoire du circuit ATP ne restera pas dans l'histoire du jeu. C'est en effet un scénario assez inattendu et une finale assez étrange qui s'est disputée ce dimanche en finale du Masters 1000 de Rome entre Novak Djokovic (1er ATP), qui partait largement favori, et  Rafael Nadal (2ème ATP). Pour preuve, et pour la première fois dans leur confrontation en carrière, le Serbe s'est vu infliger un 0/6 dans le premier set, du jamais vu donc, et un 1/6 dans la 3ème, pour finalement s'incliner on ne peut plus logiquement en 3 manches (0/6 6/4 1/6) face au Majorquin qui remporté là son premier titre de la saison, et donc son premier sur terre battue; Un ouf de soulagement pour le champion espagnol qui restait sur trois 1/2 finales perdues consécutivement sur terre battue (ndlr, Monte-Carlo, Barcelone, Madrid). D'une certaine manière, on peut dire que Nadal a rendu la monnaie de sa pièce au Serbe qui l'avait humilié en finale de l'Open d'Australie cette année (ndlr, 3/6 2/6 3/6) dans une finale à sens unique, meê si la valeur d'un Masters 1000 n'est pas vraiment la même qu'un titre en majeur. S'il faut saluer la résilience du Majorquin (ndlr, qui commençait à inquiéter), sa superbe semaine et sa finale du jour très appliquée, il faut aussi mentionner que le N°1 mondial, à l'exception de la seconde manche, n'a été que l'ombre de lui-même, probablement très fatigué par deux gros combats en night session de suite en 1/4 et 1/2 finales (ndlr, respectivement face à Del Potro en sauvant deux balles et vs Schwartzman). Nadal conserve donc son titre dans la ville éternelle et va se présenter à Roland Garros, nettement plus rassuré et ultra motivé pour conquérir une 12ème couronne Porte d'Auteuil; Mais le Serbe, sans compter Thiem et Federer, le sera tout autant pour tenter de conquérir un 16ème titre en Grand Chelem et réaliser le GC sur deux années civiles.