-A +A
0
ATP

Julien Guerre - Publié le 24/05/2019

Paire, solide, se qualifie pour la finale

Chapô: 

Benoit Paire (51ème ATP) s'est facilement qualifié ce vendredi pour sa 2ème finale de l'année lors du tournoi ATP 250 de Lyon en écartant solidement en 2 petits sets (6/4 6/2) Taylor Fritz (46ème ATP). En finale ce samedi, l'Avignonais rencontrera Felix Auger-Aliassime (28ème ATP), tombeur de Nikoloz Basilashvili (18ème ATP) en 3 sets très bataillés (2/6 7/6(4) 6/4).

Benoit Paire s'est facilement débarassé de Taylor Fritz en 1/2 à Lyon - © DR
Benoit Paire s'est facilement débarassé de Taylor Fritz en 1/2 à Lyon - © DR

Benoit Paire (51ème ATP) s'est très tranquillement qualifié ce vendredi pour la finale du tournoi ATP 250 de Lyon en écartant solidement en 2 petits sets (6/4 6/2) Taylor Fritz (46ème ATP). En difficultés sur ses secondes balles (ndlr, 5 doubles fautes et seulement 29% de points gagnés), le Sudiste s'est en revanche montré impérial derrière sa 1ère  (ndlr, 10 aces, 33 points remportés sur 34 disputés), et n'a pas perdu son service une seule fois.  Régulier en retour, l'Avignonais a pu prendre à 3 reprises celui du solide Américain. Nettement dominateur dans l'échange, très serein dans la tenue de son match, le Tricolore se qualifie ainsi pour sa 2ème finale de l'année, 6 semaines après son titre à Marrakech. Le N°8 Français affrontera ce samedi Felix Auger-Aliassime (28ème ATP). En cas de victoire ce samedi, Paire remporterait son 3ème titre sur le circuit ATP après Bastad en 2015, et donc Marrakech en 2019, le 3ème sur terre-battue. 

Auger-Aliassime renverse Basilashvili après un gros combat


Felix Auger-Aliassime (28ème ATP) a donc rejoint Benoit Paire (51ème ATP) en finale du tournoi ATP 250 de Lyon en venant très difficilement à bout de Nikoloz Basilashvili (18ème ATP) en 3 sets très bataillés (2/6 7/6(4) 6/4) au terme d'un joli combat de 2H15. Le Canadien revient de loin puisqu'il a du effacer 3 balles de breaks consécutives à 4/4 au second après avoir déjà perdu le 1er set. Une nouvelle fois grâce à de grosses qualités mentales, le natif de Montréal est revenu, a empoché le tie-break et a finalement conclu la partie en breakant (ndlr, son seul break du match) le Georgien à 3/3 dans l'ultime manche, se qualifiant ainsi pour sa 2ème finale de l'année (ndlr, Rio en février).