-A +A
0
ATP

Julien Guerre et Aissata Soumaré - Publié le 16/05/2019

Thiem prend la porte, Nishikori rejoint les 1/4

Chapô: 

Dominic Thiem (4ème ATP) a été éliminé dès son entrée en lice au Masters 1000 de Rome ce jeudi, battu en 3 sets très bataillés (6/4 4/6 5/7) par l'imprévisible Fernando Verdasco (38ème ATP). C'est en revanche passé pour Kei Nishikori (6ème ATP) et Stefanos Tsitsipas (7ème ATP). Nick Kyrgios s'est quant à lui distingué par un énorme coup de sang qui a provoqué sa disqualification !

Dominic Thiem s'est incliné dès son entrée en lice à Rome ce jeudi - © DR
Dominic Thiem s'est incliné dès son entrée en lice à Rome ce jeudi - © DR

Comme en 2018, Dominic Thiem (4ème ATP) a pris la porte d'entrée ce jeudi au Masters 1000 de Rome. En effet, l'Autrichien a subi la loi en 3 sets très bataillés (6/4 4/6 5/7) de Fernando Verdasco (38ème ATP). Le récent 1/2 finaliste à Madrid a été en grosses difficultés tout au long de la partie sur son service (ndlr, 17 balles de break concédées), et n'a jamais su prendre le dessus sur un Espagnol pourtant très fragile en début de rencontre. C'est une 2ème contre-performance de suite pour le N°4 mondial, quelques jours après sa défaite en 1/2 finale à Madrid vs Novak Djokovic (1er ATP). 

Nishikori en deux temps

Kei Nishikori (6ème ATP), s'est fait peur dans son 1/8èmes de finale face à Jan-Lennard Struff (51ème ATP) ce jeudi au Masters 1000 de Rome. En effet, après un premier tour remporté  facilement face à Taylor Fritz (52ème ATP), battu en deux sets (6/2 6/4) le match face à l'Allemand a été plus difficile. Le Nippon a bataillé en trois sets (3/6 7/6(2) 6/3) et 2h11 de jeu pour se défaire du coupeur de tête du moment. C'est une victoire solide pour le n°6 mondial qui retrouve son meilleur niveau depuis le début de la tournée sur terre battue. En 1/4 de finale,  Nishikori va affronter Diego Schartzman (24ème ATP) vainqueur de Matteo Berretini en deux sets (6/3 6/4).

Tsitsipas : solide face à Fognini

Stefanos Tsitsipas (7ème ATP), est plus que jamais l'un des hommes en forme de cette saison 2019. En effet, le jeune Grec est à nouveau au rendez-vous des 1/4 de finale d'un grand tournoi. Le 7ème joueur mondial s'est imposé en 1/8èmes du Masters 1000 de Rome ce jeudi face à Fabio Fognini (12ème ATP), qu'il a battu en deux sets solides (6/4 6/3) et 1h13 de jeu seulement.  Dans la première manche, Tsitsipas a pris à deux reprises le service de l'Italien et s'est montré très performant sur son premier service avec 76% de points remportés. Le joueur de 20 ans a également été bien aidé par le 12ème joueur mondial, qui avait réussi à revenir à 4 partout, avant de céder à nouveau sur un dernier jeu de service catastrophique. Dans l'ultime set  le natif d'Athènes, faisait de nouveau craquer Fognini qui a concédé d'entrée son service. Tsitsipas va affronter ce vendredi Roger Federer (3ème ATP) pour une place en 1/2 finale.

Verdasco confirme face à Khachanov 

 

Après avoir signé la performance du jour en se payant le scalp du numéro 5 mondial. Fernando Verdasco (38ème ATP), a confirmé ce jeudi au Masters 1000 de Rome en dominant à nouveau en trois sets disputés (7/5 3/6 6/3) et 2h10 de jeu Karen Khachanov (14ème ATP). Le Madrilène, s'est comme à son habitude montré très endurant et volontaire à chacune de ses frappes en coup droit, c'est ce qui a fait vacillé ses adversaires. Verdasco va affronter en 1/4 Rafael Nadal (1er ATP) qu'il a déjà battu une fois sur terre battue. Ce match sera donc un véritable test pour le Majorquin !
 

Kyrgios craque complètement

Après ses déclarations qui ont fait couler beaucoup d'encre sur certains joueurs dans une longue interview accorde au journaliste Ben Rotenberg,  Nick Kyrgios (36ème ATP) était très attendu et observé ce jeudi au Masters 1000 de Rome pour son deuxième tour. Et l'Australien a encore fait parler de lui lors de son match face à Casper Ruud (76ème ATP). En effet, après avoir reçu un jeu de pénalité dans le 3ème set, le 36ème joueur mondial a jeté sa raquette, puis a balancé sa chaise sur le court et a quitté celui-ci. Ce coup de sang a automatiquement entraîné sa disqualification. Est-ce que le natif de Canberra s'estmis la pression après ses déclarations polémiques ? Il quitte donc Rome par la petite porte après avoir régalé les spectateurs lors de son premier match.