-A +A
0
Coupe Davis

Mathieu Plantade - Publié le 05/02/2018

France : quels sont les enseignements à tirer ?

Chapô: 

L'Equipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe Davis contre les Pays-Bas ce dimanche et retrouvera l'Italie, en déplacement, en quarts (6-8 avril). Entre la solidité de Richard Gasquet et la belle performance d'Adrian Mannarino lors du 2ème simple, quels enseignements peut-on tirer de ce week-end victorieux en vue du 1/4 de finale à l'extérieur ?

Adrian Mannarino et Pierre Hugues Herbert peuvent exulter, la France est en 1/4 de finale de la Coupe Davis ! - C DR
Adrian Mannarino et Pierre Hugues Herbert peuvent exulter, la France est en 1/4 de finale de la Coupe Davis ! - C DR

L'équipe de France de Coupe Davis s'est donc qualifiée ce dimanche pour les quarts de finale de la compétition en venant à bout difficilement de Bataves très coriaces; Une qualification obtenue, en l'absence de Lucas Pouille et de Jo-Wilfried Tsonga, blessés et restés dans les tribunes. La preuve que la France a de la ressource. Passages en revue des forces des Bleus.

Mannarino répond présent
Qui aurait parié il y a une semaine qu'Adrian Mannarino apporterait à la France le point qualificatif pour les 1/4 de finale ? Pas grand monde sans doute. Pourtant c'est bien le gaucher tricolore qui a glané le troisème point pour les Bleus ce dimanche de manière solide. Plongé dans le grand bain de la Coupe Davis vendredi après les forfaits de Tsonga et Pouille, le Français a d'abord "coulé" contre Tiemo De Bakker en 3 sets. Heureusement, le natif de Soizy s'est rattrapé ce dimanche contre Robin Haase au terme d'un match épique en 5 sets dans lequel il a fait preuve d'une belle force de caractère après un début de rencontre difficile. De quoi réjouir Yannick Noah en vue des prochaines échéances qui peut compter sur un homme de plus dans l'équipe.

Gasquet, un pilier de l'équipe
Lui non plus n'était pas prévu pour jouer l'un des deux simples du vendredi; Richard Gasquet a donc finalement "profité" du forfait de Tsonga pour être aligné contre Robin Haase et l'emporter, là aussi de manière solide. Transcendé à certains momeents, le Français a montré beaucoup de caractère pour remettre les siens dans le droit chemin et égaliser à un point partout. Capable de répondre présent aussi bien en simple qu'en double, puisqu'il était du double gagnant en décembre dernier lors du sacre des Bleus, le Biterrois paraît de plus en plus indispensable à cette équipe et avec laquelle il ne déçoit quasiment jamais.

Le double a montré qu'il avait du caractère
Autre motif de satisfaction côté bleu, la "reformation" du duo Nicolas Mahut/ Pierre Hugues Herbert. En effet la paire aux 2 titres du Grand Chelem en double (ndlr, Wimbledon 2016, US Open 2015) n'avait pas été alignée lors de la finale 2017 et avait livré des performances mitigées jusque là en Coupe Davis, semblant fragile. Ils avaient l'opportunité ce samedi de prouver à leur capitaine qu'ils pouvaient à nouveau performer ensemble. Ce fut chose faite. Face à une équipe Hollandaise expérimentée, les Français ont affiché une très belle force mentale tout au long du match. Il faudra faire de même en Italie si ils ont la chance d'être à nouveau alignés.

Une profondeur de banc
Il manque un leader à cette équipe de France comme Murray peut l'être pour la GB ou Djokovic pour la Serbie. Mais les Bleus ont un avantage de taille : celle d'avoir une grande "profondeur de banc" qui s'est avérée très utile à Albertville, en simple notamment. Elle possède en effet 6 ou 7 joueurs de très bon niveau que sont Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gaël Monfils, Adrian Mannarino, Julien Benneteau ou encore Gilles Simon. Autant de solutions pour bien voyager dans la compétition.

Attention à l'Italie en 1/4
Le staff de Yannick Noah doit maintenant se tourner vers le 1/4 de finale où l'attend une redoutable équipe d'Italie à Gênes qui est allée s'imposer au Japon le week end dernier. Les partenaires du fantasque Fabio Fognini, vainqueur de ses 2 matchs de simples en 5 sets, preuve de son implication avec son pays, représentent un osbtacle d'un tout autre niveau pour les Bleus, en compagnie également d'Andreas Seppi et de Simone Bolelli. La France devra donc répondre présente dans une ambiance sans doute hostile et sur une surface qu'adorent les Transalpins : la terre battue. Les Bleus seront de nouveau testés et devront être à leur meilleur pour rejoindre les demies.