-A +A
0
Fed Cup

Aissata Soumare - Publié le 22/04/2019

Benneteau: "Incroyablement fier d'elles"

Chapô: 

Pour sa première année de capitanat en Fed Cup, Julien Benneteau se retrouve déjà en finale. Au terme d'une demi-finale haletante, après 9 heures de combat face à la Roumanie, le capitaine des Bleues est revenu sur cette brillante victoire en conférence de presse et ne cachait pas son immense fierté. 

1ère finale de Fed Cup pour Julien Benneteau au bout d'une lutte intense face à la Roumanie en demi-finales - © DR
1ère finale de Fed Cup pour Julien Benneteau au bout d'une lutte intense face à la Roumanie en demi-finales - © DR

Q/ A quel niveau, dans votre carrière de joueur puis de capitaine, placez-vous ce week-end ?
"En tant que joueur, j'ai vécu des émotions exceptionnelles. Aujourd'hui (ndlr, dimanche), j'ai vécu de très grandes émotions. Dans ma vie de tennisman, c'est une journée qui est très très haut. Un de mes meilleurs souvenirs. Je suis ravi pour toutes les cinq, pour ce qu'elles ont démontré aujourd'hui (ndlr, dimanche). Je suis incroyablement fier d'elles.

Q/ Doutiez-vous de la capacité de l'équipe à se relever après l'incroyable match entre Halep et Garcia ?
"Non, parce que la logique du classement a été respectée. On était toujours en course, en vie. Pauline (ndlr Parmentier), qu'elle rentre à 2/1 pour n ous ou contre nous, ça ne devait pas changer ses systèmes, son plan de jeu. Ca n'avait aucune influence sur la forme qu'elle avait et qu'elle a montré toute la semaine à l'entrainement. C'est ce qu'elle a réussi à faire et je suis incroyablement fier d'elle."

Q/ Comment avez-vous pris la décision de faire entrer Pauline Parmentier à la place de Kristina Mladenovic pour disputer le quatrième simple contre Irina-Camelia Begu? 
"J'avais une très grande hésitation entre deux joueuses. Et j'ai eu un moment hier (ndlr, samedi), que je ne pensais pas vivre en équipe de France. Un moment d'intelligence et d'honnêteté, de sincérité entre Pauline, Alizé et moi. A travers cette petite réunion à trois, il nous est apparu évident que Pauline était le meilleur choix, quel que soit le scénario de la journée. C'était l'une des filles qui tapait le mieux à l'entraînement. Je pense que la terre battue intérieure est sa meilleure surface".

Q/ Vous n'avez pas envisagé de faire jouer Kristina Mladenovic pour le quatrième simple ? 
"Je voulais la garder "fraîche" pour le double, même si elle se sentait prête à enchaîner les deux. On a vu que ça a coûté à Begu (ndlr qui a fini son match contre Parmentier blessée et n'a pas pu disputer le double avec Monica Niculescu), on a vu que le travail de sape commencé par Kristina hier (ndlr samedi) poursuivi par Caroline aujourd'hui (ndlr dimanche) contre Halep, a fait que, peut-être à un moment donné, elle a eu un peu moins de jus".