-A +A
0
Fed Cup

Brice Richiero - Publié le 21/04/2013

Cornet apporte le point du maintien

Chapô: 

L'équipe de France restera bien dans le Groupe 2 mondial après sa victoire en barrage de Fed Cup face au Kazakhstan (3/1) à Besançon. Alizé Cornet a apporté le point décisif contre Pervak (6/3 6/1). Auparavant Marion Bartoli avait offert son deuxième point à la France en s'imposant face à Shvedova (6/4 6/3).

Cornet a apporté le point décisif qui permet à la France de se maintenir dans le Groupe 2 de Fed Cup - © Sipa
Cornet a apporté le point décisif qui permet à la France de se maintenir dans le Groupe 2 de Fed Cup - © Sipa

Voilà une bonne chose de faîte et un ouf de soulagement poussé par le staff et les joueuses de l'équipe de France de Fed Cup. Au terme de cette seconde journée de barrages à Besançon avec le maintien dans le Groupe 2 mondial pour enjeu, La France l'a finalement emporté 3 victoires à 1 grâce aux victoires en simples de Bartoli puis de Cornet. La France s'évite ainsi l'humiliation de voir l'élite du tennis féminin français jouer en 3ème division la saison prochaine.

Bartoli en éclaireur 

La journée avait bien débuté avec Marion Bartoli qui apportait son deuxième point à l'équipe de France, ce qui permettait de virer à 2/1. Après Voskoboeva samedi, c'est Yaroslava Shvedova qui pliait sous l'agressivité de la native du Puy-en-velay au terme d'un match conclu en deux manches (6/4 6/3) et 1h33 de jeu. La Française, émue aux larmes à l'issue du match, savourait comme il se doit ce retour en Fed Cup. " Je suis tellement heureuse d'être là. J'ai eu une douleur à l'épaule en début de match mais ça allait mieux au fil du match. Je suis super fière de ce que j'ai fait. Amélie a su trouver les mots pour me remettre dedans. En tout cas, je réalise vraiment la chance que j'ai d'avoir vécu ça. "

Bartoli diminuée puis relâchée

En effet, Bartoli démontrait quelques signes de souffrance à l'épaule et n'entamait donc pas son match de la meilleures des manière après un break concédé d'entrée. Mais rapidement, l'expérimentée joueuse de 28 ans retrouvait ses esprits. Revenue au contact de Shvedova, la Tricolore imprimait dès lors son rythme à l'échange et réussissait à empocher un premier set accroché. Bartoli avait alors fait le plus dur puisqu'elle profitait de sa bonne dynamique pour s'envoler dans le second set, remportant cinq des six premiers jeux. Malgré un peu de tension au moment de conclure, Marion Bartoli décrochait logiquement son deuxième point du week-end.

Cornet termine le travail

A 2/1 en faveur de l'équipe de France, le redoutable honneur d'assurer définitivement le maintien revenait donc à Alizé Cornet, non pas face à Voskoboeva mais face à Ksenia Pervak, 108ème joueuse mondiale. Cornet bien décidée à vaincre la malédiction en Fed Cup (une seule victoire) commençait pourtant de la pire des manières en se faisant breaker d'entrée (0/2). Malgré de nombreuses fautes directes (14 sur les 5 premiers jeux) elle réuississait à débreaker pour passer devant et faire cavalier seul. Plus mobile, elle distillait quelques coups dont quelques amorties bien touchées qui lui permettaient d'empocher le 1er set (6/3). Dès lors survoltée et bien canalisée par Amélie Mauresmo, la Niçoise déroulait dans la seconde manche grâce à un excellent niveau de jeu. A sa troisième balle de match elle apportait le point de la victoire (6/1) synonyme de maintien. Les joueuses Françaises et leur capitaine pouvaient alors entamer une petite danse.