-A +A
0
Fed Cup

Richard Alvear - Publié le 07/02/2020

L'Espagne facile, les USA se font peur

Chapô: 

Facile victorieuse du Japon à domicile (3-0), l'Espagne est la première nation à avoir validé son ticket pour la phase finale de la Fed Cup qui se déroulera en avril prochain à Budapest. De leur côté, la Suisse de Belinda Bencic et la Belgique de Elise Mertens se sont également qualifiées. Les USA se sont fait peur.

Carla Suarez Navarro, qui prendra sa retraire à la fin de la saison, a qualifié l'Espagne pour la phase finale de la Fed Cup grâce à ses deux victoires en simple - © DR
Carla Suarez Navarro, qui prendra sa retraire à la fin de la saison, a qualifié l'Espagne pour la phase finale de la Fed Cup grâce à ses deux victoires en simple - © DR

Partie avec un avantage de 2-0 face au Japon après la journée d'hier, l'Espagne a tranquillement validé son ticket pour la phase finale de la Fed Cup ce samedi à Carthagène grâce à la future retraitée Carla Suarez Navarro (55ème WTA). Déjà facile vainqueure de son match face à Misaki Doi vendredi, l'Espagnole, qui a profité du forfait de Naomi Osaka, a récidivé ce samedi en battant Kurumi Nara (137ème WTA) largement en deux manches (6/1 6/3). L'Espagne sera donc du voyage à Budapest (Hongrie) en avril prochain pour tenter de soulever la 6ème Fed Cup de son histoire. En ballotage très favorable après la première journée, la Suisse a validé sa qualification plus difficilement que prévu pour la phase finale de la Fed Cup ce samedi. A Bienne, Belinda Bencic (5ème WTA) a en effet été surprise en deux sets (6/2 7/6[3]) par la jeune Leyla Annie Fernandez (185ème WTA, 17 ans) avant que Jil Teichmann (68ème WTA) n'offre finalement la qualification à son pays. De son côté, la Belgique s'est qualifiée aux dépens du Kazakhstan (3-1) grâce notamment à la belle victoire en deux sets (6/3 6/4) de l'expérimentée Kirsten Flipkens (81ème WTA) face à Zarina Diyas (63ème WTA). A noter également la qualification très facile (3-0) de l'Allemagne face au Brésil à Florianopolis.

Les USA jouent à se faire peur

Alors qu'elles menaient 2/0 face à la Lettonie au terme des deux premiers simples de vendredi lors du tour de qualifications de Fed Cup à Everett dans l'état de Washington, les joueuses américaines se sont fait peur jusqu'au bout. En effet c'est la paire Sofia Kenin/ Béthanie Mattek-Sands qui a apporté le point décisif lors double face au tandem Jelena Ostapenko/ Anastasija Sevastova, en l'emportant très facilement en deux sets (6/4 6/0). Avant ce double, lors du 3ème simple, Sofia Kenin (7ème WTA), la récente vainqueure de l'Open d'Australie, s'était fait surprendre par Jelena Ostapenko (41ème WTA) en 3 sets (3/6 6/2 2/6); Tout comme Serena Williams (9ème WTA), pas au mieux de sa forme en ce début de saison, battue par Anastasija Sevastova (42ème WTA) également en 3 sets (6/7(5) 6/3 6/7(4)). Finalement les Etats- Unis s'en sont sortis et feront donc partie des 12 nations qui s'affronteront lors des phases finales à Budapest du 14 au 19 avril prochain.