-A +A
0
Masters WTA

Richard Alvear - Publié le 28/10/2012

Serena Williams, seule au monde

Chapô: 

Superbe victoire en finale du Masters de Serena Williams face à une Maria Sharapova totalement impuissante. L'Américaine gagne en deux sets (6/4 6/3) et remporte du coup son 3ème Masters. Désormais, sur le circuit WTA, il y a elle et les autres. 

Invincible Serena Williams qui s'est baladée tout au long de ce Masters féminin 2012 - © Icon Sport
Invincible Serena Williams qui s'est baladée tout au long de ce Masters féminin 2012 - © Icon Sport

En fin d'après-midi à Istanbul, en finale du Masters face à la Russe Maria Sharapova, Serena Williams, en l'emportant en deux sets (6/4 6/3), a confirmé une chose, que l'on savait déjà certes, mais que le classement WTA de l'année 2012 n'indique pas : la vraie numéro 1 mondiale, en terme de jeu et de résultats dans les "majeurs" et face aux meilleures c'est bien elle. Mieux même, à l'image d'une seconde partie saison 2012 en tout point remarquable, il y a désormais ELLE et les autres. Jugez-en plutôt : vainqueure à Wimbledon, championne olympique aux JO de Londres (simple et double), victorieuse à l'US Open et aux Masters; A Istanbul elle aura gagné tous ses matchs en deux sets et n'aura laissé, en tout et pour tout, que 32 jeux à ses adversaires en 5 matchs, soit environ 6 jeux par match ! Inarrêtable et insatiable. A 31 ans, celle qui compte désormais 15 grands chelems et 3 Masters à son palmarès, entre autres titres, n'aura peut-être jamais autant dominé sa discipline et semble complètement remobilisée sous l'effet de son nouveau pygmalion depuis 5 mois, le coach français Patrick Mouratoglou.

Une finale à sens unique

Que dire de cette finale ? Qu'une nouvelle fois Serena Williams n'aura jamais été inquiétée et a fait valoir ses armes habituelles à savoir un service ultra perforant (70% de 1ères) et des accélérations au laser servis par une motivation extrême. Au cours de ce dernier match de l'année, l'Américaine a réalisé 40 coups gagnants en seulement deux sets (!) contre 14 "pauvres" coups pour la Russe qui n'a pas eu la moindre balle de break mais qui, pourtant, ne s'est jamais découragée.  C'est dire l'écart qui séparait les deux joueuses aujourd'hui. D'ailleurs S.Williams a fait la différence lorqu'elle l'a voulu. A 2/2 dans le premier set, elle obtient deux balles de break. C'est bien plus qu'il ne lui en faut. L'Américaine s'empare du service de Sharapova sur la première opportunité et garde son avance, sans jamais être inquiétée sur son service (6/4). Dans le second set, la "3ème joueuse mondiale" éteint quasiment les espoirs de Sharapova en faisant le break d'entrée (0/1), sur une nouvelle accélération ponctuée d'un smash. La Russe est en permanence sous pression, notamment sur ses secondes balles systématiquement attaquées par la Championne Olympique en titre. Elle n'a que son mental et sa volonté de ne pas céder à opposer. A 5/3 en faveur de Williams, Sharapova sert pour rester dans le match  mais la Russe finit par flancher totalement. Comme un symbole, la championne Américaine conclut le match sur un retour gagnant long de ligne imparable. Aujourd'hui, il n' y avait rien à faire face à une joueuse en aussi grande maîtrise. Pour Sharapova, cela fait huit ans maintenant qu'elle n'a pas levé les bras face à son adversaire du jour. Presque le temps de toute une carrière.