-A +A
0
Open d'Australie

Jérémie Pavlovic et Caroline Maes - Publié le 17/01/2014

Gasquet cède face à Robredo

Chapô: 

C'est un vendredi noir pour les Français à l'Open d'Australie, puisque les trois Bleus engagés au troisième tour se sont inclinés. Le n°1 tricolore Richard Gasquet, trop juste physiquement, a subi la loi de Tommy Robredo (6/2 5/7 4/6 6/7(6)). Jérémy Chardy a tout donné pour endiguer la puissance de David Ferrer mais a dû s'avouer vaincu en trois sets (2/6 6/7(5) 2/6). Edouard Roger-Vasselin a, quant à lui, touché la qualification du doigt avant de céder au finish face au Sud-Africain Kevin Anderson (4/6 3/6 6/3 7/6(5) 7/5).

Richard Gasquet a cédé face à Tommy Robredo au troisième tour de l'Open dAustralie ce vendredi - © DR
Richard Gasquet a cédé face à Tommy Robredo au troisième tour de l'Open dAustralie ce vendredi - © DR

Ce vendredi n'a pas réussi aux trois Français engagés au troisième tour de l'Open d'Australie. Pour Richard Gasquet, le match face au roc Tommy Robredo faisait office de test physique et devait permettre de voir où en était le Biterrois. Il s'est soldé par une défaite en quatre manches (6/2 5/7 4/6 6/7(6)). Au premier set, le n°1 tricolore a pourtant dominé les débats. Appliqué, évoluant près de sa ligne et agressif, il a étouffé son adversaire et bouclé la manche en 33 minutes (6/2). Au deuxième set, les choses se sont équilibrées jusqu'à 4/3 en faveur de Richard Gasquet, moment où la pluie s'est invitée, obligeant les joueurs à sortir du court le temps que le toit soit fermé et que les ramasseurs essuient le court.

Gasquet a cédé physiquement

Au retour, le métronome espagnol a pris peu à peu le dessus. Richard Gasquet a commencé à reculer et à montrer des signes de fatigue. Un break en fin de manche a suffi à Tommy Robredo pour égaliser à une manche partout (5/7). Dans le troisième set, le Français a mené 4-2 avant de subir un coup de mou et d'encaisser 4 jeux d'affilée (4/6). Au bord de la rupture, la tête de série n°9 s'est accrochée dans la quatrième manche. A 6/5, le Biterrois s'est même procuré deux balles de set, mais l'Espagnol s'est une fois de plus montré trop solide et dans le tie-break, le 18ème joueur mondial n'a pas laissé passer l'occasion de conclure sur sa deuxième opportunité. Cette défaite du n°1 tricolore après un combat de 3h19 a montré que le manque de préparation dû à sa blessure de début de saison ne pardonnait pas face à un client du calibre de Tommy Robredo.

Chardy n'a rien pu faire

Cette nuit, Jeremy Chardy n'a rien pu faire face à David Ferrer, au troisième tour de l'Open d'Australie. Valeureux mais impuissant, le Français s'est incliné face à un l'Espagnol simplement plus fort que lui. Malgré un sursaut d'orgueil dans le second set, dans lequel il s'est procuré 5 balles set (dont 3 à 5-3, 40-0), le Palois n'a pas su concrétiser ses occasions et a dû s'incliner, en trois manches (2/6 6/7(5) 2/6). Même s'il a réalisé 8 coups gagnants de plus que son adversaire (30 contre 22), Chardy ne s'est pas montré assez réaliste pour espérer l'emporter (51 fautes directes contre 24 pour Ferrer). L'Espagnol retrouvera au prochain tour Florian Mayer, tombeur de Jerzy Janowicz.

Ferrer ne réussit pas à Chardy

Cette défaite vient s'ajouter à une petite liste, face à David Ferrer. C'est en effet la cinquième fois en six confrontations que le Français subit la loi de l'Espagnol, malgré des oppositions souvent très accrochées. Du coup, avec cette défaite, le Palois, qui avait atteint les quarts de finale du tournoi l'an passé, devrait perdre un certain nombre de places au classement ATP et sortir du Top 40. Malgré ses quelques faits de gloire (donc ce quart de finale en Australie avec une victoire de prestige contre Juan Martin Del Potro), Chardy devra donc encore progresser s'il espère passer un cap et rentrer dans le Top 20.

Roger-Vasselin y était presque

Il s'en est vraiment fallu de très peu pour qu'Édouard Roger-Vasselin ne se qualifie pour la première fois de sa carrière pour les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Dans un véritable duel de serveurs (seulement 3 breaks concédés dans les quatre premiers sets), il a d'abord mené deux sets à rien face au géant sud-africain de 2m03 Kevin Anderson. Mais ce dernier a su faire parler sa puissance (82 coups gagnants dont 27 aces) pour revenir et s'imposer finalement en cinq sets (4/6 3/6 6/3 7/6(5) 7/5) en 3h53. Le Français aura tout de même eu une dernière opportunité dans l'ultime manche, dans laquelle il avait fait le break, se procurant même une balle de match. Mais il s'est fait rejoindre in-extremis, au moment de servir pour le gain de la rencontre, et c'est donc la tête de série n°19 qui retrouvera, au prochain tour, Tomas Berdych, facile vainqueur de Damir Dzumhur.