-A +A
0
Open d'Australie

Valentin Pineau - Publié le 28/01/2018

20EME TITRE EN MAJEURS POUR FEDERER !

Chapô: 

Roger Federer (2ème mondial/ N°2) a construit encore un peu plus sa légende en remportant, ce dimanche en finale de l'Open d'Australie, son 20ème titre du Grand Chelem ! En effet, l'ex-numéro 1 mondial a conservé son titre à Melbourne en s'imposant au bout du suspense face à Marin Cilic (6ème ATP/ N°6) en 5 sets (6/2 6/7(5) 6/3 3/6 6/1) et 3h07 de jeu. Starstosphérique ! 

Roger Federer a remporté, ce dimanche à Melbourne, son 20ème tournoi du Grand Chelem. - © DR
Roger Federer a remporté, ce dimanche à Melbourne, son 20ème tournoi du Grand Chelem. - © DR

Sous la chaleur étouffante de la Rod Laver Arena, Roger Federer (2ème ATP/ N°2) est rentré encore un peu plus dans l'histoire, ce dimanche ! En effet, le Suisse a remporté, en finale de l'Open d'Australie, son 20ème titre du Grand Chelem, faisant passer son propre record dans une autre dimension (ndlr : pour rappel son dauphin Rafael Nadal a remporté 16 titres du Grand Chelem). L'ex-numéro 1 mondial est, pour cela, venu à bout du 6ème joueur ATP Marin Cilic (N°6), à la suite d'un combat exceptionnel, mais dans un match crispé, conclu en 5 sets (6/2 6/7(5) 6/3 3/6 6/1) et 3h07 de jeu. Le Suisse a fait parler son expérience dans cette finale se montrant appliqué et sérieux, notamment au service (ndlr : 24 aces), et conserve ainsi son titre acquis l'an dernier face à Rafael Nadal. Il s'agit également du 6ème titre à Melbourne pour Federer, qui rejoint ainsi l'Australien Roy Emerson et le Serbe Novak Djokovic, les détenteurs du plus grand nombre de titres en simple. 

Un match indécis

Federer a d'abord déroulé dans ce match, expédiant le 1er set (6/2) en 25 minutes. Plus serein et agressif que son adversaire, le Suisse profitait des 12 fautes directes de Cilic pour empocher facilement la première manche. Mais, en début de 2ème set, le Croate semblait repartir avec de nouvelles intentions. S'appuyant sur une qualité de service retrouvée, Cilic pilonnait le revers de Federer durant toute la durée de la manche, pour finalement revenir dans la partie en empochant le tie-break (7/6(5)), alors que le Suisse avait fait initialement le mini-break. Loin d'être abattu, le Suisse reprenait sa marche en avant dans le 3ème set notamment au service (81% de premières balles et 7 aces) pour reprendre l'avantage (6/3). Le début du 4ème set repartait sous les mêmes auspices. Federer réalisant le break d'entrée, Cilic semblait alors très mal embarqué. Mais le Croate, loin d'avoir abdiqué, s'offrait finalement le come-back parfait en enchaînant 5 jeux d'affilée pour revenir à hauteur du Suisse (6/3), qui bloquait en premières balles. A l'entame du 5ème set, l'issue de cette finale semblait alors plus que jamais indécise. 

Federer à l'expérience

C'est dans le 5ème set, que l'ex-numéro 1 mondial fait alors parler toute son expérience. Tout d'abord en sauvant 2 balles de break d'entrée, puis en breakant son adversaire dans la foulée (2/0, puis 3/0). En effet, celui qui disputait sa 30ème finale en majeurs s'est montré plus fort mentalement que son adversaire du jour, et ne lui a finalement laissé aucune chance dans la manche décisive (6/1). Si Cilic peut nourrir des regrets, c'est surtout sur son irrégularité. En effet, le Croate a commis beaucoup trop de fautes directes (ndlr : 62 au total), à l'image du break offert d'entrée à Federer au début du 5ème set (ndlr : deux doubles fautes et 1 faute directe). Quoi qu'il en soit, Federer entame donc parfaitement l'année 2018 et sera encore cette saison l'homme à battre. Ce qui est incroyable à 36 ans passés. On devrait le retrouver très prochainement lors de la tournée des Masters 1000 américains à Indian Wells, puis Miami. Mais on aura aussi noté que le Suisse, dans son discours de remise des prix ce dimanche, n'a pas donné rendez-vous l'an prochain au public de Melbourne.