-A +A
1
Open d'Australie

Richard Alvear - Publié le 20/01/2014

C'ETAIT LE FEDERER DE GALA !

Chapô: 

Dans un choc très attendu, Roger Federer n'a laissé aucune chance à Jo- Wilfried Tsonga ce lundi en 1/8ème de finale à l'Open d'Australie. Le Suisse, extrêmement offensif et d'une efficacité diabolique, l'a emporté en trois manches (6/3 7/5 6/4) face au Manceau, impuissant. Au prochain tour l'ancien N°1 mondial va retrouver Andy Murray qui s'est débarrassé du Français Stéphane Robert.

C'était du très grand Roger Federer ce lundi sur le Rod Laver Arena. Il a stoppé Tsonga en trois sets -  © DR
C'était du très grand Roger Federer ce lundi sur le Rod Laver Arena. Il a stoppé Tsonga en trois sets - © DR

L'an passé Roger Federer avait éliminé Jo-Wilfried Tsonga en quarts de l'Open d'Australie. Cette fois-ci c'est au stade des 1/8èmes que le Français est tombé face au Suisse. L'ancien N°1 mondial s'est en effet imposé, sans la moindre discussion, en trois sets secs (6/3 7/5 6/4) et 1h52 de jeu ! C'est peu de dire que le Suisse a maîtrisé, et son adversaire et le match. Extrêmement offensif, prenant la balle très tôt, Federer a montré vers quel type de jeu il souhaitait désormais évoluer : une filière courte et agressive. Dans ce match à sens unique, il a surtout donné une leçon tactique au Français en le fixant de manière quasi sytématique sur son revers pour ensuite s'engouffrer dans le côté ouvert ou long de ligne, afin de lui asséner ses accélérations chirurgicales. Et que dire des montées du Suisse, quasi toutes réussies (41 montées pour 83% de réussite). Ce fut donc un récital dont Tsonga a été le spectateur. Mal entré dans son match, râlant assez souvent contre lui- même, le N°2 Français n'aura jamais été en situation de renverser la vapeur. Après la défaite attendue de Stéphane Robert (ndlr : qui a tout de même pris un set à Murray), il n'y a donc plus de Français en simples à Melbourne

Federer pillonne le revers de Tsonga

D'entrée le Suisse marque son territoire en breakant pour mener rapidement (3/0). Incisif et inspiré, il étouffe Tsonga en le fixant côté revers, comme le fait 
Rafael Nadal lorsqu'il joue le Suisse. Tactique gagnante, doublée d'une superbe présence à la volée (17 montées en un seul set). Résultat, Federer empoche la première manche sans coup férir (6/3). La seconde manche est plus équilibrée avec un Français qui sert un peu mieux (mais seulement 52% de premières sur l'ensemble du match) et surtout arrive un peu plus à tourner sur son revers pour déclencher ses coups droits décroisés. Mais à 5/5, le Suisse breake opportunément et finit tranquillement sur son service (7/5). Avec deux sets à remonter la position de Tsonga est on ne peut plus délicate. D'autant plus qu'il se fait de nouveau breaker au 3ème jeu de ce troisième set (1/2). Tsonga ne va plus revenir et semble même résigné. Pourtant Federer est un peu moins bien; Logique compte tenu du niveau de jeu qu'il a produit jusque là. Mais Tsonga ne profite pas de sa seule balle de débreak en fin de set en commettant la faute en retour de revers sur une petite seconde du Suisse. Le détenteur de 17 titres en Grand Chelem n'a plus alors qu'à finir le travail; Ce qu'il fait sans problèmes, sur une nouvelle volée comme un symbole. Federer n'avait plus battu de Top 10 depuis un an. Voilà une première étape pour son possible retour au meilleur niveau. Il rejoint donc les quarts où il va retrouver Andy Murray, pour un nouveau test très intéressant.

Vos commentaires

Durant le Masters et Bercy, Federer a battu 3 top 10 dont 2 fois le même (del potro), petite rectification à faire à la fin de l'article:)