-A +A
0
Open d'Australie

Matthieu Valletoux - Publié le 16/01/2020

Djokovic, grand favori à sa propre succession

Chapô: 

L'Open d'Australie débute ce lundi (20/01-02/02) dans un contexte particulier à cause de la pollution mais avec un Novak Djokovic (2ème ATP) qui s'avance en grand favori à sa propre succession. Derrière lui, Roger Federer (3ème ATP), Rafael Nadal (1er ATP) et, peut-être aussi, Daniil Medvedev (4ème ATP), sont les candidats les plus sérieux au titre.

Novak Djokovic sera le principal candidat à sa propre succession à Melbourne - © DR
Novak Djokovic sera le principal candidat à sa propre succession à Melbourne - © DR

Alors que de gigantesques incendies ravagent le pays, générant de fait une pollution récurrente sur l'Australie, Melbourne s'apprête à accueillir la première levée du Grand Chelem dans la polémique et dans des conditions qui pourraient être boulversées. Mais pour le coup ce qui ne change pas, c'est bien que Novak Djokovic (2ème ATP) est l'immense favori pour le titre, après un début de saison étincelant. Principal artisan du succès des Serbes lors de l'ATP Cup, le sexptuple vainqueur à Melbourne a, en effet, remporté tous ses matchs après avoir notamment (déjà) battu Daniil Medvedev (4ème ATP), avant d'infliger une nouvelle défaite en 2 sets à  Rafael Nadal (1er ATP) en finale. Lancé à la conquêtre d'un 17ème titre en GC, et plus globalement du record de Federer, le Serbe va devoir, comme d'habitude, se méfier du même Roger Federer (3ème ATP), qu'il a dans sa partie de tableau, et qui est l'autre grand favori du tournoi. Déjà vainqueur à 6 reprises à Melbourne, notamment en 2017 et 2018, le Suisse, probablement piqué par la "remontada" de Nadal avec ses 19 titres en GC (vs 20 au Balois), va tout faire pour reprendre un peu de marge, malgré ses 38 ans ! Mais le bémol, est que l'ex-N°1 mondial, contrairement à ses rivaux, n'a encore disputé aucune rencontre officielle cette saison et qu'il pourrait avoir à affronter Djoko en 1/2 finales, qui ferait figure de finale avant l'heure. Enfin, Rafael Nadal (1er ATP), le 3ème monstre de ce triumvirat, est un autre favori naturel du premier Grand Chelem de la saison, quoiqu'un peu en retrait, L'Espagnol paraît en effet moins fringuant qu'à l'accoutumée en ce début d'année après ses sévères défaites en ATP Cup face à David Goffin (11ème ATP) puis face au Serbe. En plus de cela, le Majorquin va devoir composer avec un tableau délicat (ndlr : Kyrgios, Medvedev, Thiem et Rublev sont dans sa partie de tableau) qui, s'il parvient jusqu'en finale, pourrait lui faire retrouver Djokovic... contre lequel il a perdu ses onze dernières rencontres sur dur (ndlr : sans inscrire le moindre set !). 
Chances de titre. Djokovic :☻☻☻☻; Federer : ☻☻, Nadal : 

Medevedev en embuscade

Si le titre n'échoit pas au trident magique, Daniil Medvedev (4ème ATP) sera probablement le plus à même de profiter de l'aubaine. Finaliste du dernier US Open, en étant défait mais brillant, le Russe a en effet le jeu, la "caisse" physique et un mental en acier trempé pour "aller au bout". Dominic Thiem (5ème ATP) sera également un joueur à suivre, même si l'Autrichien, qui se distingue surtout sur terre battue, n'est pas apparu en grande forme lors de l'ATP Cup. Une place dans le dernier carré est toutefois dans ses cordes. Tout comme pour Stefanos Tsitsipas (6ème ATP), vainqueur du dernier Masters de Londres, qui pourrait faire des dégâts dans sa partie de tableau, notamment en 1/4 de finale face à Djokovic. On surveillera également des joueurs tels que Grigor Dimitrov et David Goffin, qui reviennent à leurs meilleurs niveaux ou encore un Bautista-Agut, impeccable avec l'Espagne en ATP Cup, qui peuvent raisonnablement viser les 1/4. Et puis il y l'autre partie de la NextGen avec Denis Shapovalov (13ème ATP) ou encore Andrey Rublev (18ème ATP, déjà 2 finales cette saison). Enfin, Il conviendra de scruter le parcours de Nick Kyrgios (26ème ATP) qui pourrait affronter Nadal dans un 1/8ème qui serait alors "explosif" devant son public.
Chances de titre. Medvedev :; Thiem & Tsitsipas : 1/2 finales

Paire et Monfils pour un 1/8èmes

Côté français, on prend les mêmes et on recommence, si l'on peut dire, comme une ritournelle sans fin. En effet, les tournois du Grand Chelem passent et, en effet, rien n'incite à l'optimisme dans le clan tricolore. D'autant plus que Richard Gasquet (59ème ATP) et Lucas Pouille (23ème ATP), demi-finaliste surprise en 2019, ne sont pas du voyage en Australie cette année (ndlr, blessures). Dans ces conditions, comme c'est le cas ces derniers temps, la meilleure chance française pourrait être, une nouvelle fois, l'imprévisible Benoît Paire (24ème ATP). Qualifié pour la finale du tournoi d'Auckland, l'Avignonnais peut en effet envisager un nouveau 1/8ème de finale. A condition de garder "en état" ses raquettes et de ne pas polémiquer avec les arbitres de chaise. Du côté de Gaël Monfils (10ème ATP), c'est la grande inconnue, comme trop souvent, à l'image de son début de saison et d'une énième blessure. Son immense talent devrait quasi systématiquement l'amener en 2ème de GC mais cela arrive bine trop rarement. Quant à la nouvelle génération, incarnée par Ugo Humbert (57ème ATP) et Corentin Moutet (70ème ATP), il sera intéressant de voir son comportement après une finale à Doha pour Moutet et une à Auckland pour Humbert (ndlr, 1/8ème de finaliste à Wimbledon en 2019), en ce début de saison. Enfin, reste Jo-Wilfried Tsonga (31ème ATP), finaliste en 2008 à Melbourne, qui, hélas, ne peut guère prétendre à des miracles. Si sa qualité de service et son coup droit, ainsi que son expérience, peuvent lui permettre de remporter un ou deux matchs, ses lacunes physiques criantes et récurrentes, son revers plus qu'aléatoire et les conditions extrêmes de Melbourne, devraient avoir raison de ses maigres ambitions.
Chances. Paire :1/8èmes de finale