-A +A
0
Open d'Australie

Benjamin Radeau - Publié le 27/01/2019

Djokovic, un récital pour un 15ème majeur

Chapô: 

Quelle démonstration de Novak Djokovic (1er ATP) ! Le Serbe a été injouable ce dimanche en finale de l'Open d'Australie face à Rafael Nadal (2ème ATP), s'imposant très facilement en 3 petits sets (6/3 6/2 6/3) et 2h04 de jeu. "Nole" remporte ainsi son 15ème titre majeur, dépassant Pete Sampras, et son 7ème titre en Australie, record du tournoi. Pour l'Espagnol en revanche, c'est un 4ème échec en finale à Melbourne.

Novak Djokovic, avec cet éclatant triomphe, compte désormais 15 titres du Grand Chelem à son palmarès - © DR
Novak Djokovic, avec cet éclatant triomphe, compte désormais 15 titres du Grand Chelem à son palmarès - © DR

Un véritable récital ! Novak Djokovic (1er ATP) a conjugué son tennis au plus-que-parfait ce dimanche en finale de l'Open d'Australie face à Rafael Nadal (2ème ATP), s'imposant pour la première fois aussi aisément en tournoi du Grand Chelem face à son grand rival en 3 sets expéditifs (6/3 6/2 6/3) et, seulement, 2h04 de jeu. Le Serbe remporte ainsi son 15ème titre du Grand Chelem, son 3ème consécutif après Wimbledon et l'US Open l'année dernière, dépassant les 14 titres de Pete Sampras, et un 7ème titre record à l'Open d'Australie, se démarquant des 6 titres de Roger Federer (3ème ATP) et de Roy Emerson. Il s'agit de son premier titre en Australie depuis 2016 et cette éclatante victoire va lui permettre de consolider sa place de N°1 mondial  (ndlr, éliminé en 1/8èmes l'année dernière face à Hyeon Chung) L'Espagnol, quant à lui, perd lui sa 4ème finale à Melbourne pour un unique sacre en 2009 et manque l'occasion de se rapprocher des 20 titres majeurs remportés par Federer et de devenir le 1er joueur dans l'ère Open a gagné au moins deux fois tous les titres du Grand Chelem. 

Une finale à sens unique

Public et observateurs espéraient une bataille similaire à celle disputée entre les deux joueurs en 2012 (ndlr, victoire de Djokovic après 5h52 de match, record pour une finale majeure). Mais ce match a finalement été plus court que la finale dames ! "Nole" a en effet récité un tennis d'une qualité hallucinante à ce niveau, et surtout face à un tel adversaire, tout au long de la rencontre, avec 34 coups gagnants pour seulement 9 petites fautes directes (ndlr, 21 et 28 respectivement pour Nadal). Face à cela, le Majorquin n'a pas pu lutter, en danger pratiquement constant sur sa mise en jeu en raison de la qualité de retour exceptionnelle de Djokovic (ndlr, 49% de points gagnés en retour de 1ères !). Pour finir de jouer la partition parfaite, le Serbe n'a eu à défendre qu'une seule balle de break et n'a perdu que 13 petits points sur sa mise en jeu. Une "symphonie" comme rarement "Nole" a pu en jouer dans sa carrière déjà immense. Cet éclatant triomphe décuple les ambitions du N°1 mondial pour la saison sur terre battue, où il voudra conquérir une nouvelle fois le titre les terres de "Rafa", à Roland-Garros, afin d'accomplir pour la 2ème fois le Grand Chelem sur 2 ans. Nadal, qui a montré sur ce tournoi un bon niveau sur dur, repart, paradoxablement, probablement avec autant de doutes que de certitudes tant il a été dominé par le Serbe dans cette finale.