-A +A
0
Open d'Australie

Richard Alvear - Publié le 12/01/2018

Federer favori, Nadal et Djokovic dans le flou

Chapô: 

L'édition 2018 de l'Open d'Australie débute ce lundi (15/01 - 28/01) avec Roger Federer (2ème mondial/ N°2), qui s'avance en grand favori pour conserver sa couronne. En revanche, Rafael Nadal (1er ATP/ N°1), Novak Djokovic (12ème ATP) et Stan Wawrinka (9ème ATP) arrivent sans repères alors qu'Andy Murray (19ème ATP) sera le grand absent. David Goffin et Grigor Dimitrov font figure d'outsiders.

Nadal- Federer en finale de l'Open d'Australie ? Une image que l'on pourrait revoir cette année à l'Open d'Australie - © DR
Nadal- Federer en finale de l'Open d'Australie ? Une image que l'on pourrait revoir cette année à l'Open d'Australie - © DR

Federer en grand favori mais...
Tenant du titre et titrés à 5 reprises à Melbourne, Roger Federer (2ème ATP/ N°2), malgré ses 36 ans passés, se présente comme le grand favori de cette édition 2018 de l'Open d'Australie. Auteur d'un come back historique en 2017, qui avait du reste débuté à Melbourne, tout semble en effet "rouler" pour le Maestro en ce début 2018, à l'inverse de beaucoup de ses principaux concurrents. Le Suisse a en effet réalisé une Hopman Cup parfaite (ndlr, 4 simples remportés sur 4 possibles) et ne semble avoir aucun pépin physique. Dans ces conditions, il faudra être très fort pour empêcher l'homme aux 19 titres en Grand Chelem d'arrondir son palmarès à 20, ce qui foecément trotte dans la tête du Suisse. Pour autant, la partie basse du tableau, dans laquelle est placé Federer, est assez compliquée. Le protégé de Ljubicic et Lüthi pourrait avoir en effet à affronter Goffin ou Del Potro en quarts avant, éventuellement de se débarrasser de Djokovic en demies et de conlure par Rafael Nadal en finale. Un "menu d'après fêtes" qui pourrait s'avérer indigeste, d'autant que le Suisse reste sur des défaites face au Belge (ndlr, 1/2 finale du Masters) et face à l'Argentin (ndlr, défaite en 1/4 de finale de l'US Open).
Chances de titre. Federer : ☻☻☻☻

Nadal, Djokovic et Wawrinka dans le flou
Derrière Federer, il est quasi impossible de faire le moindre pronostic chez les cadors, du fait de leur manque de préparation pour cause de pépins physiques. A commencer par Rafael Nadal (1er ATP/ N°1) qui n'a plus joué en compétition depuis son abandon au Masters de Londres ! Quel est l'état de son genou ? Lui seul le sait et sa seule référence 2018 est un match d'exhibition (perdu) contre Richard Gasquet. Même si Nadal reste Nadal, c'est à dire un champion d'exception, il semble qu'il lui sera plus difficile d'atteindre à nouveau la finale, comme il l'avait fait l'an dernier même si sa partie de tableau (haute) est moins compliquée et qu'il reste un candidat très sérieux au titre. Le pronostic est encore plus compliqué pour Novak Djokovic qui, lui, n'a pas disputé le moindre match depuis 6 mois. Et dire, qu'il pourrait en plus affronter Gaël Monfils, vainqueur à Doha, dès le 2ème tour. Très compliqué. Pour Stan Wawrinka, opéré du genou, aller loin, de l'aveu même du Vaudois, s'annonce quasi impossible alors qui n'a plus disputé aucun match depuis 5 mois. Une deuxième semaine serait déjà une belle performance pour le N°2 suisse. Quant à Andy Murray, il sera le grand absent du Big Four (ndlr, opéré de la hanche et absent 6 mois).
Chances de titre : Nadal : ☻☻Djokovic :; Wawrinka : 2ème semaine

Goffin, Del Potro et Dimitrov en embuscade
Trois joueurs pourraient bien profiter de ce Big Four mal en point. A commencer par le moins médiatique d'entre eux, mais pas le moins talentueux : David Goffin (7ème ATP). Le Belge semble en effet désormais capable de se mêler à la lutte finale pour un 1er titre majeur. Auteur d'une fin de saison 2017 exceptionnelle (ndlr, finale du Masters, finale de la Coupe Davis), le Liégeois est devenu un joueur très dangereux grâce à une couverture de terrain et un oeil exceptionnels, une régularité phénoménale, un service en nette amélioration et un jeu vers l'avant de plus en efficace. Mais pour éventuellement se frotter à Federer en quarts, le N°1 belge devra sortir en 1/8èmes, Juan-Martin Del Potro (12ème ATP), redevenu un vainqueur potentiel de majeurs. Reste 
Grigor Dimitrov (3ème mondial/ N°3), qui semble avoir passé un cap en remportant (enfin) un titre majeur au Masters de Londres en 2017. Rappelons qu'il était passé tout proche de la finale à Melbourne l'an dernier. Derrière ces joueurs, Kevin Anderson, Marin Cilic voire Jack Sock et Roberto Bautista- Agut peuvent aussi viser loin (dernier carré). Quant à la jeune génération il ne semble pas qu'elle soit encore suffisamment prête pour remporter ce genre de trophée. Dominic Thiem déçoit régulièrement alors qu'Alexander Zverev est très talentueux mais est encore tendre. Quant au fantasque Nick Kyrgios, difficile de l'imaginer aligner 7 matchs plein à un très niveau; Son talent, énorme, n'étant évidemment pas en cause mais plutôt son implication.
Chances de titre : Goffin, Del Potro, Dimitrov ; Anderson, Cilic, Sock, Bautista- Agut : 1/2 finales

Les Français : Monfils et Mannarino pour une 2ème semaine ?
Du côté des Français, comme d'habitude, sauf miracle, on ne voit personne pour "décrocher la timbale"; Jo-Wilfried Tsonga (15ème ATP), pourtant pas (ou peu) blessé, arrive sans (coach) et sans le moindre match de préparation en tournois ! Plus que surprenant pour un joueur qui déclare (ndlr, de moins en moins) vouloir gagner un jour un majeur. A priori, le Manceau ne peut espérer mieux que d'atteindre la 2ème semaine. Et encore il faudra qu'il passe l'obstacle Shapovalov au 2ème tour, ce qui est loin d'être gagné. La meilleure chance française semble être du côté de de Gaël Monfils (39ème ATP), récent vainqueur du tournoi de Doha. Le "gros hic" est qu'il pourrait affronter Djokovic au 2ème tour ! Adrian Mannarino (28ème mondial/ N°31), le joueur français le plus régulier depuis des mois, peut également viser la deuxième semaine. Restent Lucas Pouille (18ème mondial), qui arrive, lui aussi, sans aucune préparation et Richard Gasquet (31ème mondial), très peu convaincant en ce début d'année. Un 1/8ème ou un quart semblent être des caps difficiles à franchir. Enfin, Gilles Simon (57ème mondial), vainqueur surprise à Pune en ayant battu 3 Top 20, semble être en mesure de passer quelques tours.
Chances : Monfils et Mannarino en 2ème semaine