-A +A
0
Open d'Australie

Richard Alvear & Matthieu Valletoux - Publié le 24/01/2020

Federer malmené, bousculé mais...qualifié !

Chapô: 

Dans ce qui est pour l'instant le match du tournoi, Roger Federer (3ème ATP) s'est imposé en 5 sets (4/6 7/6(2) 6/4 4/6 7/6(8)) et 4h03 de jeu face à l'Australien John Millman (47ème ATP) alors qu'il était très mal embarqué. En 1/8èmes, le Suisse affrontera Fucsovics. De son côté, Novak Djokovic (2ème ATP) a déroulé face au Japonais Yoshihito Nishioka (71ème).

Roger Federer a été tout proche de la sortie ce vendredi à Melbourne  - © DR
Roger Federer a été tout proche de la sortie ce vendredi à Melbourne - © DR

QUEL MATCH ! Lors de ce "crazy friday" (ndlr vendredi fou) et "black" (ndlr, noir) pour certains (ndlr, Tsitsipas, S. Williams et Osaka, tous éliminés), on se doutait bien que Roger Federer (3ème ATP) allait être en situation délicate face à l'Australien John Millman (47ème ATP), qui l'avait éliminé et "cuit à l'étouffée", en 1/8èmes de finale de l'US Open, il y a deux ans. Surtout devant son public. Et ça n'a pas manqué. Car si le Suisse est un des qualifiés pour les 1/8èmes de l'Open d'Australie, il est aussi un grand "miraculé". Malmené tout au long du match, noatmment côté coup droit, et mené 4 points à 8 dans le super tie-break du 5ème set, le Bâlois a en effet trouvé les ressources physiques mais surtout mentales et tennistiques pour inscrire 6 points d'affilée et remporter ce match aux allures de thriller et de piège en 5 manches étouffantes (4/6 7/6(2) 6/4 4/6 7/6(8)).

Un Millman en "feu"

S'il convient de saluer l'Helvète qui s'est comporté une énième fois en très grand champion, à 38 ans passés, alors qu'il était dans un jour très moyen (ndlr, 82 fautes directes sur le match pour 62 coups gagnants!!!), il faut aussi saluer son adversaire du jour, littéralement sensationnel et partout sur le court aujourd'hui. Autant le dire, le joueur aussie, dont on se demande ce qu'il fait à la 47ème place mondiale lorsqu'il joue de cette manière, aurait tout aussi pu l'emporter car il a eu de très bonnes cartes en mains. Tout d'abord lorsqu'il a breaké pour mener 2/1, service à suivre, dans le 5ème set, un Federer fatigué, et puis surtout dans le super tie-break où personne ne donnait cher de la peau du joueur au 20 titres en Grand Chelem. Mais voilà, c'est bien Federer qui est donc qualifié pour les 1/8èmes, après un bras de fer de 4h03 de jeu, et qui va affronter le Hongrois Marton Fucsovics. S'il l'ex-N°1 mondial partira favori de ce 1/8èmes, il va lui falloir récupérer de cette débauche phénoménale d'énergie; A moins que ce match ne le lance encore plus dans le tournoi. Difficile à savoir avec un tel joueur, véritable phenix des temps modernes.


Djokovic en roue libre

Pour Novak Djovic (2ème ATP), ce fut une nouvelle fois une petite balade de santé. Le Serbe a, en effet, été sans pitié pour Yoshihito Nishioka (71ème ATP) ce vendredi au troisième tour de l'Open d'Australie. Le Serbe a très sévèrement corrigé son adversaire en trois sets secs (6/3 6/2 6/2) en moins d'une heure et demi et jeu. Comme depuis le début du tournoi, le tenant du titre s'est montré impérial au service, un secteur de jeu sur lequel il a reconnu avoir beaucoup travaillé. Et manifestement le travail paye puisque l'ex-N°1 mondial n'a pas concédé une seule fois sa mise en jeu durant cette partie (ndlr : une balle de break écartée, 16 aces, 74% de première balles, 93% de points gagnés derrière sa première balle. En huitièmes, le Serbe va retrouver Diego Schwartzman, tombeur de Dusan Lajovic un peu plus tôt, contre lequel il n'a jamais perdu en trois confrontations.