-A +A
1
Open d'Australie

Richard Alvear - Publié le 24/01/2014

NADAL RESTE LE MAITRE !

Chapô: 

C'est bien Rafael Nadal qui jouera la finale de l'Open d'Australie face à Stanislas Wawrinka. Le N°1 mondial s'est en effet imposé totalement logiquement ce vendredi face à Roger Federer en demi- finale, en trois sets (7/6(4) 6/3 6/3) et 2h24 de jeu. Le Suisse a bien résisté pendant un set mais s'est désuni au fur et à mesure de l'avancement du match alors que l'Espagnol n'a jamais desserré l'étau. Inéluctable.

Rafael Nadal jouera la finale de l'Open d'Australie ce dimanche. Il a de nouveau battu Roger Federer -  © DR
Rafael Nadal jouera la finale de l'Open d'Australie ce dimanche. Il a de nouveau battu Roger Federer - © DR

Ce vendredi en demi-finale de l'Open d'australie, le match tant attendu a rendu son verdict. Et, une nouvelle fois, c'est Rafael Nadal (N°1) qui l'a emporté face à l'ancien N°1 mondial Roger Federer (N°6). Le Majorquin l'a très logiquement emporté en trois sets (7/6(4) 6/3 6/3) et 2h24 de jeu, au terme d'un match dont on a senti dès la fin du premier set l'inéluctable issue. Ce dimanche l'actuel N°1 mondial disputera donc la finale du tournoi et retrouvera un autre Suisse, Stanislas Wawrinka. Inquiété en 1/8ème et 1/4 de finale, respectivement face à Kei Nishikori puis Grigor Dimitrov, Nadal a su hisser nettement son niveau de jeu dans cette demie face à un joueur sur lequel il a totalement pris l'ascendant psyhologique depuis plusieurs années. Et cela s'est une nouvelle fois senti. Plus le match avancait et plus le rouleau compresseur prenait le pas sur un Federer, au final impuissant, qui avait commencé avec des intentions résolument offensives mais qui, progressivement, rentrait dans le "piège mortel" de la filière longue de l'Espagnol.

Federer à l'assaut du filet...pendant un set !

Comme prévu Federer souhaite d'entrée de match se situer dans la ligne tactique de ses précédents matchs. Il pratique donc un tennis offensif ce qui gêne Nadal. Mais pour autant, les deux joueurs se tiennent de très près et c'est même le Majorquin qui se procure trois balles de break dans cette première manche. Toutes sauvées par le Suisse qui, lui, n'a aucune occasion. Finalement cette manche très serrée va se décider au tie- break. Mais Federer n'est plus aussi offensif et commet trop de fautes directes (50 au total sur le match pour seulement 34 coups gagnants). Il lâche sous la pression. Même s'il revient de 1/5 à 4/5 il cède toutefois la manche 7/4. Petit à petit le jeu du Suisse et sa tactique s'effritent. Il subit de plus en plus, manque de lucidité, se fait punir régulièrement en passing et commet de plus en plus de fautes directes sous l'effet du lift du Majorquin. A 3/2 Nadal, service Federer, le N°1 mondial se procure une nouvelle balle de break qu'il transforme magistralement grâce à un superbe coup droit décroisé qui assomme Federer (4/2), qui comprend qu'une nouvelle fois ca ne passera pas. L'Espagnol ne va plus rien lâcher dans cette manche et finit tranquillement le set (6/3).

Nadal impitoyable

La troisième manche est la copie conforme du second set, sauf que Nadal breake très tôt sur une nouvelle faute directe de Federer (2/1). Le Suisse a un sursaut et debreake de suite consécutivement à 4 fautes directes du Majorquin (2/2). Très rare de la part de l'Espagnol qui se reprend quasiment immédiatement et breake à nouveau un Federer qui n'y croit plus (4/3). Le Suisse, résigné face à son sort, ne va plus faire un jeu et s'incline sur une nouvelle faute directe de coup droit (6/3). Le Majorquin, chirurgical dans le jeu et mentalement intouchable une nouvelle fois, s'impose nettement en trois sets et sans discussion aucune. Ce dimanche il va tenter de remporter son second Open d'Australie (2009). Il va y défier un autre Suisse en la personne de Stanislas Wawrinka. Une finale dont il sera le grand favori, cela va sans dire. Quant à Federer, il va repartir de Melbourne avec quelques assurances pour la suite de sa saison. Mais s'il veut l'emporter de nouveau en Grand Chelem, il ne lui reste plus qu'à prier que Nadal ne soit pas sur son chemin.   

Vos commentaires

faute d'orthographe..... "n'a jamais desserré l'étau" ......