-A +A
0
Open d'Australie

Julien Guerre - Publié le 24/01/2019

Pouille/ Djokovic : Les clés du match

Chapô: 

Ce vendredi matin, Lucas pouille (31ème ATP) va disputer la première 1/2 finale de sa carrière en grand chelem. Opposé à la montagne Novak Djokovic (1er ATP), 34 demi-finales en majeurs (!), le Français veut créer l'exploit mais ce sera extrêmement compliqué. Présentation.

Lucas Pouille défie ce vendredi Novak Djokovic en 1/2 finales de l'Open d'Australie - © DR
Lucas Pouille défie ce vendredi Novak Djokovic en 1/2 finales de l'Open d'Australie - © DR

Pourquoi Pouille peut battre Djokovic :

Lucas Pouille (31ème ATP) ne s'attendait sans doute pas à disputer cette année à Melbourne sa première 1/2 finale en grand chelem. Le Français, nouvellement entraîné par Améllie Mauresmo depuis décembre, aura donc tout à gagner ce vendredi contre Novak Djokovic (1er ATP). Et si le 31ème mondial ne se montre pas trop crispé par l'enjeu, et si il trouve le relachement nécessaire à une bonne performance, il peut devenir dangereux pour le N°1 mondial. D'autant que le Serbe ne connaît pas bien le jeu de Pouille puisque les 2 hommes ne se sont jamais affrontés sur le circuit. Quand on sait que "Nole" aime bien tout contrôler, ce manque de repères peut aller dans le sens du Tricolore. Et puis le Français est en confiance; Il monte en puissance dans cette édition 2019  et a été très solide contre Milos Raonic en 1/4. Pourquoi dans ces conditions ne pourrait-il pas sortir un match exceptionnel, à la manière de Tsonga face à Nadal en 2008, et mettre alors le N°1 mondial rapidement sous pression. Du reste, Nole a montré certains signes de fébrilité ces derniers temps quand il était bousculé (ndlr, défaite face à Khachanov, A. Zverev et Bautista Agut). Ce qui est certain, c'est qu'il faudra un immense Lucas Pouille pour gravir la montagne Novak Djokovic.

Pourquoi Pouille ne peut pas battre Djokovic :

34 à 1. Cette statistique, à elle seule, illustre le fossé qu'il y a entre le résident monégasque, 34 demi-finales en Grand Chelem, et le résident de Dubaï, qui n'en compte qu'une seule. Djokovic est, bien sûr, l'immense favori de cette 1/2 finale. D'autant plus qu'à chaque fois qu'il a atteint le dernier carré à Melbourne, il a remporté le tournoi derrière (6 sur 6 !). L'expérience largement supérieure de ce type d'événement, de ces matches en night session sur un grand court, va clairement jouer en faveur du N°1 mondial qui en plus de cela, a retrouvé un excellent niveau de jeu depuis Wimbledon. Dans cette édition 2019, il est régulièrement monté en puissance, sortant notamment un très bon match vs Daniil Medvedev. Proftant de l'abandon rapide de Kei Nishikori en 1/4, le Serbe arrivera donc frais ce vendredi et la perspective de retrouver en finale son rival préféré (ndlr, Nadal) devrait décupler sa motivation, si besoin est. Le Belgradois a, qui plus est, un ascendant psychologique indéniable sur les joueurs français, en grand chelem, lui qui n'a plus perdu depuis 2010 face à un tricolore (ndlr, Tsonga). L'extraordinaire capacité à parfaitement retourner du Serbe jouera également en sa faveur, alors même que Pouille aime s'appuyer sur une bonne première pour dicter l'échange. Le col que devra gravir le Nordiste ce vendredi s'apparente donc à un col...hors catégorie. Tel est le prix d'une première finale en grand-chelem.

Open d'Australie (Hommes), Fin 1/2 finales
Rod Laver Arena
Pas avant 09h30
Lucas Pouille - Novak Djokovic