-A +A
0
Open d'Australie

Benjamin Radeau - Publié le 25/01/2019

Pouille "pulvérisé" en 1/2 finales par Djokovic !

Chapô: 

Il n'y a pas eu de match ce vendredi en 1/2 finales de l'Open d'Australie entre Lucas Pouille (31ème ATP) et Novak Djokovic (1er ATP). Le Français a été expédié sans ménagement par le Serbe en 3 sets sévères (0/6 2/6 2/6) et seulement 1h25 de jeu. "Nole" affrontera pour sa 24ème finale en tournois du Grand Chelem Rafael Nadal (2ème ATP), lui aussi impressionnant en 1/2. 

Lucas Pouille, pour la 1ère 1/2 finale de sa carrière en Grand Chelem, n'a jamais existé face au Serbe - © DR
Lucas Pouille, pour la 1ère 1/2 finale de sa carrière en Grand Chelem, n'a jamais existé face au Serbe - © DR

Le miracle n'a pas eu lieu ! Lucas Pouille (31ème ATP) a été complétement "balayé", et l'on peut même dire "pulvérisé" par Novak Djokovic (1er ATP) ce vendredi en 1/2 finales de l'Open d'Australie en 3 sets expéditifs (0/6 2/6 2/6) et seulement 1h25 de jeu. Pour sa première 1/2 finale en majeur, le natif de Grande-Synthe est complétement passé à côté de son sujet. Le Serbe n'a, par exemple, perdu que 3 points sur son service dans le 1er set, dont 2 dans le 1er jeu, où le Français a alors donné l'illusion qu'une lutte pouvait s'installer. Le N°1 mondial a ensuite donné le tempo de ce match en infligeant une bulle au Tricolore dans le 1er set en 23 minutes, en ne commettant qu'une seule faute directe (!). Le Nordiste, lui, n'a pas remporté sa mise en jeu dans ce 1er acte, la faute à un service déficient et 10 fautes directes, trop pour pouvoir espérer rivaliser avec "Nole". Pouille n'est pas parvenu à inverser la tendance dans le 2ème set, toujours aussi friable sur son service (ndlr, 54% de 1ères, 26% de points gagnés sur 2ème), face à un Serbe intraitable en retour, qui n'a a commis qu'une seule faute directe comme lors de la manche précédente, et qui n'avait alors perdu que 6 points sur sa mise en jeu depuis le début du match.

53ème confrontation face à Nadal

La dernière manche a été du même acabit que les deux autres, même si le Français s'est montré un peu plus consistant au service sans être suffisant face à "Nole". Le "Djoker" a lui maintenu sa régularité de métronome avec uniquement 3 fautes directes supplémentaires, une mise en jeu toujours solide (ndlr, 72% de 1ères, 84% de points gagnés derrière, 87% sur 2ème durant le match) et un total de 24 coups gagnants sur l'ensemble de la rencontre. Pouille, très loin de pouvoir succèder en tant que 1er finaliste français en majeur à Tsonga en 2008 à Melbourne, va devoir digérer cette correction pour continuer à "surfer" pour le reste de la saison sur la vague positive qu'il a déclenchée en atteignant à la surprise de tous le dernier carré. Djokovic va lui jouer ce dimanche sa 24ème finale majeure en carrière, sa 7ème à l'Open d'Australie avec pour objectif un septième titre, ce qui constiturait un record à Melbourne, et un 15ème en tournoi majeur. Ce sera face à l'un de ses meilleurs "ennemis", Rafael Nadal (2ème ATP), pour la 53ème confrontation entre les 2 membres du "Big Four".