-A +A
0
Roland Garros

Caroline Maes - Publié le 31/05/2013

Bartoli reine des come-backs

Chapô: 

Marion Bartoli s'est retrouvée au pied du mur dans chaque set, mais a su à chaque fois revenir pour disposer de la Colombienne Mariana Duque-Marino en deux manches (7/6(5) 7/5) et se qualifier vendredi pour le troisième tour de Roland Garros. L'aventure s'arrête en revanche pour Virginie Razzano, logiquement sortie par Ana Ivanovic (3/6 2/6).

Marion Bartoli s'est battue pour arracher une victoire en deux sets face à Mariana Duque Marino vendredi - © DR
Marion Bartoli s'est battue pour arracher une victoire en deux sets face à Mariana Duque Marino vendredi - © DR

Marion Bartoli a encore fait preuve de combativité pour se défaire au deuxième tour à Roland Garros de Mariana Duque-Marino en deux sets (7/6(5) 7/5). La Française a en effet connu une mise en route laborieuse face à une joueuse au style de jeu typiquement terrien. Jouant trop court, la tête de série n°13 s'est exposée aux coups agressifs de la Colombienne et s'est rapidement retrouvée menée 5/2. Mais un tel retard ne garantit pas le gain de la manche face à la Française, comme la 162ème joueuse mondiale en a fait la douloureuse expérience. Rentrant plus dans le terrain, Marion Bartoli est peu à peu revenue, en sauvant au passage trois balles de set. A l'expérience, elle s'est ensuite adjugé le tie-break (7/6(5)) face à une adversaire manifestement plus tendue qu'en début de rencontre. Dans la deuxième manche, scénario similaire, puisque Mariana Duque-Marino a encore pris le large 5/3 avant de voir la n°1 française aligner quatre jeux consécutifs pour boucler le match en deux sets et 2h13 de jeu (7/5). Au troisième tour, Marion Bartoli sera opposée à la championne 2010, l'Italienne Francesca Schiavone, qui a bataillé pour franchir l'obstacle Kirsten Flipkens (6/1 4/6 6/3).

Razzano ne verra pas les huitièmes

Virginie Razzano n'a pas pu rééditer sa performance de 2009 où elle avait atteint les huitièmes de finale à Paris. Elle a été surclassée vendredi par la tête de série n°14 Ana Ivanovic en deux sets (6/3 6/2) et 1h13 de jeu. Le début de match a été équilibré, mais à partir de trois partout, la Serbe a pris le dessus avec notamment des jeux de retour très agressifs (seulement 49% de points marqués derrière ses premières balles pour la Nîmoise). La Française n'a pas baissé les bras et a continué à se battre, mais Ana Ivanovic, qui 
finit avec 23 points gagnants contre 11 pour son adversaire, était trop forte et se qualifie sereinement pour les huitièmes.