-A +A
0
Roland Garros

Richard Alvear - Publié le 09/10/2020

13ème finale pour Nadal à Roland Garros !

Chapô: 

Il n'y a pas quasiment pas eu de match ce vendredi lors de la première 1/2 finale de Roland Garros messieurs, entre Rafael Nadal (2ème ATP) et Diego Schwartzmann (14ème mondial). Le Majorquin l'a emporté en  3 sets (6/3 6/3 7/6(0)) et 3h09 de jeu et va disputer ce dimanche une 13ème finale à Paris, dans l'espoir de remporter un 20ème titre du GC contre le vainqueur de Novak Djokovic (1er ATP)/ Stefanos Tsitsipas (6ème ATP). 

Rafael Nadal va disputer sa 13ème finale de Roland Garros ce dimanche - © FFT
Rafael Nadal va disputer sa 13ème finale de Roland Garros ce dimanche - © FFT

En quête d'un 13ème titre à Roland Garros cette année, et d'un 20ème titre en Grand Chelem synonyme d'églisation au palmarès des majeurs avec Roger Federer (4ème ATP), Rafael Nadal (2ème ATP) n'a pas laissé passer, dans son jardin de la Porte d'Auteuil, cette occasion en or. Le Majorquin a donc fait la job et parfaitement ce vendredi après-midi en se qualifiant pour sa 13ème finale à Paris et sa 4ème finale consécutive. Juste Monstrueux ! Opposé à l'Argentin Diego Schwartzmann (14ème mondial), qui avait éliminé Dominic Thiem (3ème ATP) en 1/4 de finale en 5 sets et 5h10 de jeu, le Majorquin n'a laissé (quasiment) aucune chance au 14ème mondial en ne lui donnant que très rarement l'espoir de pouvoir l'emporter. Résultat, une nouvelle victoire en 3 sets (6/3 6/3 7/6(0)) et 3h09 de jeu, au terme d'un match aux antipodes des Thiem/ Gaston ou Thiem/ Schwartzman, à l'exception de la seconde partie du 3ème set où il y a eu match. Quasiment aucun suspense, une issue inéluctable, un sentiment d'invincibilité absolue du Majorquin avec, il faut le dire, un Argentin qui n'a été que l'ombre du joueur des tours précédents et à qui il ne restait pas grande essence dans le réservoir.

Un combat d'égal à égal pendant...la moitié du 3ème set !

Pourtant le 1er jeu du 1er set laissait présager une très grosse bataille mais ce ne fut qu'un feu de paille, côté argentin. Il se retrouvait vite mené 4/1 puis 6/3. Dépité, et trahi par un langage du corps trop négatif,  Schwartzman était dominé par l'Espagnol, qui le bloquait côté revers pour le déborder de l'autre côté. Très vite dans ce second set, le break survenait (3/1) doublé d'un second en fin de manche (6/3). Dès lors la messe était dite. Remonter 2 sets à ce Nadal là relevait juste de l'imaginaire. La 3ème manche devenait alors une formalité dans un premier temps (3/1 puis 4/2) pour le rouleau compresseur ibérique. Mais le natif de Buenos Aires se révoltait enfin, prenait des initiatives et dès lors un vraiment combat s'installait, ce qui lui permettait de débreaker. Les deux hommes ne se lachaient plus jusqu'au tie-break où un Nadal chirurgical anéantissait tous les espoirs de l'Argentin qui encaissait un 7 points à 0. Impressionnant ! Avec 38 winners contre 24 à son adversaire et 34 fautes directes contre 48, l'Espagnol a totalement surclassé l'Argentin et va pouvoir se poser tranquillement dans son canapé pour observer son futur adversaire, c'est à dire le vainqueur de  Novak Djokovic (1er ATP)/ Stefanos Tsitsipas (6ème ATP).