-A +A
0
Roland Garros

Richard Alvear - Publié le 09/06/2019

ET DE 12 POUR L'INVINCIBLE NADAL A RG !

Chapô: 

Ce dimanche après-midi, Rafael Nadal (2ème ATP) a remporté son 12ème titre à Roland Garros...en 12 finales disputées ! Pour cela, le Majorquin a battu en 4 manches (6/3 5/7 6/1 6/1) et 3h01 Dominic Thiem (4ème ATP) qui s'est bien battu mais qui a finalement été impuissant. Nadal totalise désormais 18 titres en Grand Chelem.

Rafael Nadal a remporté son 12ème titre à RG ce dimanche en battant Dominic Thiem - © DR
Rafael Nadal a remporté son 12ème titre à RG ce dimanche en battant Dominic Thiem - © DR

Il s'est bien battu mais finalement, comme prévu, il a été irrémédiablement et logiquement ...battu ! Dominic Thiem (4ème ATP), comme tous les autres avant lui, n'a rien pu faire ce dimanche après-midi en finale de Roland Garros face à l'invincible Rafael Nadal (2ème ATP) qui a donc remporté son 12ème titre Porte d'Auteuil...en autant de finales ! Un exploit totalement gigantesque qui, très probablement, ne sera jamais battu. Le Majorquin s'est imposé en 4 manches (6/3 5/7 6/1 6/1) et 3h01 de jeu dans une finale de bon niveau...durant deux sets mais qui, par la suite, ne fut qu'un cavalier seul du Toro de Manacor. Grâce à ce titre, Nadal continue  donc d'écrire sa legende à Paris et compte désormais 18 titres en Grand Chelem et se rapproche du record de Federer qui en compte 20. Thiem n'aura tenu que lors de la première partie du match mais par la suite la foudre est alors tombée sur l'Autrichien qui a complètement plongé physiquement et mentalement. Finalement, comme lors de ses victoires sur Nadal dans les autres tournois en deux sets gagnants (ndlr, 4 au total), Thiem n'aura tenu, une nouvelle fois, que...2 sets ! 

Thiem plonge dans les 2 derniers sets !

Le début de match est très serré avec deux joueurs qui mettent énormément d'intensité dans leurs frappes. Le premier à trouver la faille et à breaker est l'Autrichien qui mène alors 3/2, service à suivre. Mais le Majorquin, sentant le danger et l'importance cruciale du gain de la première manche, remet immédiatement les pendules à l'heure en debreakant son adversaire ...blanc ! Un débreak qui fait très mal à Thiem qui perd une seconde fois sa mise en jeu et le set (6/3). La 2ème manche est très équilibrée, malgré des débuts difficiles pour le protégé de N. Massu. Et contre toute attente, en étant plus agressif, il pousse Nadal à la faute à 6/5 en sa faveur et lui chipe la seconde manche. On pense alors la finale complètement relancée, or c'est exactement le contraire qui va se passer. En début de 3ème set, l'Autichien plonge totalement physiquement et moralement, paradoxalement, en étant mené très rapidement 3/0 puis 4/1. Il rentre beaucoup trop dans la filière (longue) de jeu du Majorquin et à ce jeu là il ne peut pas l'emporter. Après un 3ème set expédié (6/1), le 4ème acte est du même tonneau : quelques banderilles de Thiem vite brisées par le rouleau compresseur espagnol qui distribue et fait travailler son adversaire qui commet de plus en plus de fautes directes (ndlr, 38 sur l'ensemble du match vs 31 à Nadal). Comme à son habitude, Le Roi de cette terre battue parisienne n'a plus qu'à s'écrouler les bras en croix en signe de libération et de nouveau titre. Il vient de remporter son 12ème titre à RG en autant de finales ! Et dire que, très probablement, la série n'est pas finie !