-A +A
0
US Open

Richard Alvear - Publié le 09/09/2018

14ème titre en Grand Chelem pour Djokovic !

Chapô: 

Novak Djokovic (6ème ATP) n'a laissé aucune chance à Juan Martin Del Potro (3ème ATP) ce dimanche soir en finale de l'US Open. Le Serbe s'est en effet imposé logiquement en 3 sets (6/3 7/6(4) 6/3) et 3h16 de jeu, en étouffant progressivement l'Argentin. "Nole" a remporté du coup son 14ème titre en majeur et son 2ème de la saison, après Wimbledon. 

Injouable, Noavak Djokovic a remporté son 14ème titre en Grand Chelem ce dimanche soir - © DR
Injouable, Noavak Djokovic a remporté son 14ème titre en Grand Chelem ce dimanche soir - © DR

Inarrêtable et intouchable ! Depuis sa finale perdue au Queen's à Londres face à Marin Cilic fin juin (ndlr, après avoir bénéficié d'une balle de match), date de sa dernière défaite sur le circuit, Novak Djokovic (6ème ATP) marche sur l'eau. Une nouvelle fois c'est donc lui qui l'a emporté ce dimanche soir en finale. Après son titre à Wimbledon, celui obtenu à Cincinnati en Masters 1000 face à Roger Federer, cette fois le Serbe l'a emporté à l'US Open face à Juan Martin Del Potro (3ème ATP), lors d'une finale qu'il aura globalement dominé. Le Serbe, qui succède au passage à Rafael Nadal (1er ATP) contraint à l'abandon en demi-finales (ndlr, blessure au genou droit) s'est donc logiquement imposé en trois manches maîtrisées (6/3 7/6(4) 6/3) et 3h16 de jeu, en étouffant progressivement l'Argentin. "Nole" remporte là son 14ème titre en Grand Chelem, son 2ème en 2018, et son 3ème US Open. Résultat, il n'est donc plus qu'à 3 emcablures de Nadal (ndlr, 17 titres en majeurs), même s'il reste encore éloigné du Suisse (ndlr, 20 titres en majeurs). Mais au train où vont les choses, alors que le Majorquin se blesse de plus en plus souvent que le Suisse devrait mettre un terme à sa carrière fin 2019, rien ne dit que le Serbe ne devienne pas un jour le recordman, "toutes catégories".

Un jeu de 20 minutes

Le début de match du Serbe est idéal. Il applique en effet magnifiquement cette tactique d'enfermer Del Potro, côté revers, qui est alors globalement inoffensif notamment avec son gros coup droit. Juste en retour, efficace à la volée, Djokovic récite son tennis et fait un cavalier seul  pendant la première heure (6/3 3/1). Mais sans véritables raisons, la mécanique s'enraye et "Delpo" revient à 3/3 avant que Djoko ne sauve sa mise en jeu dans un 8ème jeu de 20 minutes ! Les deux joueurs s'envont alors au tie-break, où l'Argentin mène (3/1) mais ne concrétise pas. Finalement c'est le Serbe qui empoche ce jeu décisif 7 points à 4. 2 sets zéro c'est dès lors quasi mission impossible pour la "Tour de Tandil" qui n'a aucune solution. Lors de la 3ème manche, Del Potro perd à deux reprises son service (pour une fois à Djoko) et voit donc le titre lui échapper. Djokovic, quant à lui, peut savourer. Il vient de boucler un été de feu, qui lui permet d'égaler Pete Sampras au palmarès des titres en Grand Chelem avec 14 couronnes. Et c'est loin d'être fini, à ce rythme.