-A +A
0
US Open

Lucas D'attoma - Publié le 11/09/2017

Bilan (F) : Stephens et le tennis Américain au top

Chapô: 

L'heure du bilan est arrivée pour cette édition 2017 de l'US Open chez les Dames. Une édition marquée par la sensation Sloane Stephens, 83ème WTA avant le tournoi, et par l'hégémonie du tennis américain avec 4 joueuses dans le dernier carré. Les favorites, de leur côté, n'ont pas été à la hauteur des attentes tout comme les Françaises, absentes de la deuxième semaine.

Sloane Stephens a brillé tout au long de cet US Open 2017 - © DR
Sloane Stephens a brillé tout au long de cet US Open 2017 - © DR

L'édition 2017 de l'US Open Dames restera marquée par l'extraordinaire hégémonie du tennis américain. Malgré l'absence de Serena Williams (ndlr, maternité), les joueuses Américaines ont en effet réalisé un tournoi exceptionnel avec un dernier carré 100% américain et le couronnement d'une formidable joueuse, Sloane Stephens (17ème WTA), sur et en dehors du court. Encore 957ème mondiale en juillet, la Floridienne, avec son jeu complet du fond du court, son énorme coup droit et sa magnifique couverture de terrain, a éliminé, entre autres joueuses, Roberta Vinci (84ème WTA, et finaliste en 2015), Dominika Cibulkova (9ème WTA) et sa compatriote Venus Williams (5ème WTA) en demi-finale. Elle a enfin dominé en finale, de la tête et des épaules, une Madison Keys (12ème WTA) beaucoup trop fébrile pour un évènement de cet envergure. Mais Stephens aura également marqué le tournoi par sa spontanéité, sa sportivité et sa joie de retrouver le plus haut niveau (ex, 11ème WTA). Si elle garde cette attitude (ndlr, ce qui n'a pas toujours été le cas dans la passé), elle pourrait devenir une candidate régulière aux titres du Grand Chelem dans le futur.

4 Américaines dans le dernier carré

Outre Stephens et Keys qui se sont affrontées en finale, l'autre fait majeur aura été la présence de 4 joueuses américaines qualifiées pour les 1/2 finales. Comme à son habitude, Venus Williams, 37 ans, aura effectué un excellent tournoi, seulement battue par la vainqueure du tournoi, au 3ème set et sur le fil (5/7). La soeur cadette des Williams aura donc disputé cette saison deux finales de Grand Chelem (ndlr, Australie, Wimbledon) et une demie. Chapeau ! L'autre bonne surprise, côté américain, aura été la qualification pour les 1/2 finales de la très solide Coco Vandeweghe, déjà 1/2 finaliste à l'Open d'Australie cette année, même si elle s'est liquéfiée en 1/2 face à Keys. Quand on pense que Serena Williams, qui était absente, fera probablement son retour en janvier prochain et que la finale juniors a également opposé deux Américaines (ndlr, dont Cori Gauff, 13 ans et demi seulement !), on se dit que le tennis féminin nord-américain a de très beaux jours devant lui.

La faillite des favorites 

Si les Américaines ont brillé, elles le doivent également à la "faillite" des favorites, à l'image d'un tennis féminin mondial qui, en l'absence de S. Williams, se cherche toujours une "patronne". La tenante du titre Angélique Kerber (14ème WTA), en complète perdition depuis des mois, a connu une sortie par la petite porte, d'entrée face à la jeune japonaise Naomi Osaka. Karolina Pliskova (4ème WTA), encore N°1 mondiale durant le tournoi, a craqué en 1/4 de finale face à Coco Vandeweghe (16ème WTA/N°20) alors qu'elle avait atteint la finale en 2016. Garbine Muguruza (1ère WTA/N°3) a, quant à elle, perdu dès les 1/8èmes de finale contre Petra Kvitova (13ème WTA/N°13). Enfin, Elena Svitolina (3ème WTA/N°4) a perdu en 1/8èmes également, tandis Caroline Wozniacki (6ème WTA) a été sortie au 2ème tour. En bref, une sacrée hécatombe au sein du top 20 qui démontre, une nouvelle fois, le manque de régularité de ces joueuses en majeurs, Muguruza et Kvitova mises à part.

Pas de Françaises en 2ème semaine

Comme chez les hommes, les Tricolores n'auront guère brillé à New-York cette année (ndlr, 1/4 pour Mladneovic en 2015). A commencer par la N°1 du tennis tricolore, 
Kristina Mladenovic (15ème WTA),qui a "perdu" son tennis depuis Roland-Garros. Après un été apocalyptique sur le dur américain, la Nordiste s'est en effet lourdement inclinée au 1er tour, en deux sets secs face à la Roumaine Monica Niculescu (55ème WTA). Caroline Garcia (20ème WTA) a fait moins mal en atteignant le 3ème tour mais on attendait mieux d'elle après ses 1/8èmes de finale succéssifs à Roland Garros et Wimbledon. Notamment dans la forme, face a Petra Kvitova (13ème WTA), où elle s'est inclinée séchement en ratant son match. Océane Dodin (48ème WTA),quant à elle, est tombée logiquement au 2ème tour face à Venus Williams (5ème WTA) mais en résistant bien.  Pas de miracle non plus pour Alizé Cornet (45ème WTA) qui s'est également inclinée au 2ème tour en deux sets face à Petra Kvitova, qui aura décidément été la "bourreau" des françaises durant ce tournoi. Bref, on l'aura compris, le tennis féminin français aura terminé cette saison 2017 en Grand Chelem sur une note très très moyenne.