-A +A
0
US Open

Vincent Bouin - Publié le 13/09/2016

Contribution internaute

Bilan (H) : du Big Four au Big Five

Chapô: 

L'US Open est fini, place au bilan. Un bon tournoi, du jeu, de bons résultats chez les Français, des surprises et un beau vainqueur, Stan Wawrinka (N°3), qui s'est imposé en finale contre Novak Djokovic (N°1) en 4 sets. Un titre qui scelle l'entrée définitive du Suisse dans la cour des grands et dans ce que l'on peut désormais appeler le Big Five.

Stan Wawrinka est le grand vainqueur de l'US Open 2016 en battant Novak Djokovic en finale - © DR
Stan Wawrinka est le grand vainqueur de l'US Open 2016 en battant Novak Djokovic en finale - © DR

Big Four, Big Five ? A l'heure du bilan de l'US Open qui vient tout juste de s'achever c'est, peut-être, du Big Five dont il convient désormais de parler à propos de ceux qui trsutent les titres majeurs. Alors qu'antérieurement le Big Four était constitué du quadriptyque Federer/ Djokovic/ Nadal/ Murray, on peut désormais adjoindre Stan Wawrinka (N°3) dans ce Big Five. Brillant vainqueur à Big Apple alors qu'il était relativement peu attendu dans un tournoi qui, traditionnellement se refusait à lui, le Vaudois a confirmé son statut d'homme capable du meilleur en toutes circonstances. Wawrinka est d'abord monté en puissance au fil des matchs, sauvant même une balle de match au 3ème tour, pour finir en apothéose face au Masestro du circuit, Novak Djokovic. Résultat, le désormais N°1 Suisse va boucler les trois dernières saisons, avec un titre majeur chaque année (ndlr, Open d'Australie 2014 et Roland Garros 2015). A l'inverse, le Serbe, pourtant grand favori, a subi un 3ème échec consécutif en l'espace de deux mois : défaite au 3ème tour de Wimbledon, défaite au 1er tour des JO et défaite en finale dans cet US Open. Circonstances atténuantes, l'ex-tenant du titre aura vécu un tournoi assez bizarre avec 2 abandons (Youzhny et Tsonga) et un forfait (Vesely) et un sérieux manque de temps de jeu avant la finale (à peine plus de 8h). Mais on peut lui faire confiance pour rebondir sur 3 derniers mois de la saison. Grand favori également au titre, Andy Murray (N°2), récent vainqueur de Wimbledon et champion olympique à Rio, s'est également fait surprendre. Le Britannique s'est en effet fait sortir dès les 1/4 par Kei Nishikori (N°6), l'une des bonnes surprises du tournoi (dèjà finaliste en 2014) et a, probablement payé son été de feu. Plus inquiétant en revanche : Rafael Nadal (N°4). Le Majorquin s'est fait sortir dès les 1/8ème par le Français Lucas Pouille et confirme que, pour l'instant et sauf à retrouver son niveau d'avant, il n'est plus en mesure de remporter un titre du Grand Chelem.

Bilan positif pour les Bleus

L'US Oepn, crû 2016, aura été bon pour les Français avec 3 joueurs qui ont atteint les 1/4 de finales, une première à NYC. Mieux même, Gaël Monfils (N°10), meilleur Français du tournoi et nouveau N°1 tricolore, a atteint les 1/2 finales, se faisant sortir par Djokovic.En revanche, quel dommage qu'il ait littéralement gaché sa 1/2 finale avec un comportement imcompréhensible à ce niveau, au point de se faire siffler par le public, pourtant toujours acquis à sa cause. Malgré un beau tournoi, il est probablement reparti frustré. Lucas Pouille (N°24), qui a atteint les 1/4, se permettant au passage de sortir Rafael Nadal en 1/8ème dans un match de haut vol, a, une nouvelle fois, confirmé son potentiel. Il restait sur un 1/4 à Wimbledon et, à seulement 22 ans, il est le joueur Français qui monte. De son côté, Jo Wilfried Tsonga (N°9) aura fait aussi bien qu'en 2015 (1/4 de finale) sans surprise donc. Même s'il a quitté le tournoi sur abandon contre Djokovic. Côté flop, Richard Gasquet (N°13), quart de finaliste l'an passé,  est sorti par la petite porte dès le 1er tour, en 3 sets contre Kyle Edmund. A noter également que la paire Nicolas Mahut/ Pierre Hughes-Herbert (N°1) n'a pu conserver son titre (ndlr, défaite en 1/2 finales)

Del Potro et Dimitrov signent leur retour

Juan Martin Del Potro (WC), vainqueur en 2009, est l'une des bonnes nouvelles de cette édition 2016 de l'US Open. L'Argentin, qui a multiplié les opérations au poignet, est revenu depuis quelques temps à un très bon niveau, avec notamment sa très belle médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio. Il en même profité pour atteindre les 1/4 de finale NYC, seulement battu par Wawrinka. Il a éliminé sur son passage des joueurs comme Steve Johnson (N°19), David Ferrer (N°11) et Dominic Thiem (N°8). Un très beau tournoi pour l'Argentin qui en plus fait son retour dans le top 100 (64ème ATP). Grigor Dimitrov (N°22) a montré de nouveau le bout de son nez en atteignant les 1/8èmes de finale (ndlr, sorti sèchement par Murray). Le Bulgare est revenu lui aussi à son bon niveau. Côté déceptions, David Goffin (N°11) qui a chuté d'entrée contre Jared Donaldson, surprenant à l'US Open et surtout  Milos Raonic (N°5), récent finaliste à Wimbledon, qui a été sorti dès le 2ème tour contre le local Ryan Harrison, pourtant issu des qualifications.