-A +A
0
US Open

Quentin Martins - Publié le 10/09/2019

Bilan (H) : Nadal et Medvevev en guest stars

Chapô: 

A l'US Open, Rafael Nadal (2ème ATP) a, une fois de plus, prouvé qu'il est toujours présent dans les GC alors que Novak Djokovic (1er ATP) et Roger Federer (3ème ATP) ont déçu. Avec l'Espagnol, Daniil Medvedev (4ème ATP) aura été le gran bonhomme du tournoi. Côté Français, seul Gaël Monfils (12ème ATP) a fait illusion.

Beaucoup de respect entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev au terme d'une finale de l'US Open mémorable - © DR
Beaucoup de respect entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev au terme d'une finale de l'US Open mémorable - © DR

Rafael Nadal (2ème ATP) n'est plus qu'à un titre du record en Grand Chelem de Roger Federer (3ème ATP), avec ses 20 titres. C'est l'un des principaux enseignements de cet US Open 2019, remporté par le Majorquin dimanche dernier face à Daniil Medvedev (4ème ATP) lors d'une finale historique, au terme de 4h51 de jeu et 5 sets accrochés (7/5 6/3 5/7 4/6 6/4). Le N°2 mondial n'est donc plus désormais qu'à une longueur du Suisse et repousse le serbe Novak Djokovic (1er ATP) à 3 longueurs. L'Espagnol aura quasiment fait cavalier seul dans le tournoi, où il a bénéficié d'une bas de tab. ultra favorable, et où ses concurrents principaux, Novak Djokovic et Roger Federer ont abandonné ou perdu assez tôt (ndlr, abandon pour le Serbe face au Suisse Stanislas Wawrinka (19ème ATP) en 1/8ème de finale, et défaite pour Federer en 1/4 contre le Bulgare Grigor Dimitrov (25ème ATP)). Mais il n'a pas manqué cette occasion unique, à l'inverse de Federer à Wimbledon. 

Medvedev, la très belle surprise du chef !

Mais la belle surprise aura été Danill Medvedev (4ème ATP), auteur d'un très bel été (ndlr, titre au Masters 1000 de Cincinnati), qui a été la véritable révélation de cette édition 2019. Le n°1 Russe s'est en effet hissé jusqu'en finale, en éliminant, notamment, Stanislas Wawrinka (19ème ATP) en 1/4 puis Grigor Dimitrov en 1/2. Il est probabble qu'il ait pris date pour le futur. Parmi les autres belles surprises, on retrouve Matteo Berretini (13ème ATP). L'Italien a montré qu'il était bon sur toutes les surfaces, et il sera intéressant de le suivre l'an prochain. Satisfécit également pour Grigor Dimitrov, revenu à bon niveau, qui est parvenu à éliminer sa bête noire en 1/4, Roger Federer. A l'inverse de Medvedev et Berretini, la nouvelle génération a été complètement transparente à NYC, cette année. Alexander Zverev (6ème ATP), Dominic Thiem (5ème ATP) et Stefanos Tsitsipas (7ème ATP) ont été sortis tôt dans le tournoi et ont confirmé toutes leurs difficultés en Grand Chelem.

Monfils, seul Tricolore à surnager

Côté Tricolore, on y arrive toujours pas...Gaël Monflis (12ème ATP) a été la seule éclaircie côté français en se hissant jusqu'en 1/4 pour s'incliner face à Berretini, malgré un tableau ouvert jusqu'en 1/2. Derrière ce fut la Bérézina avec Richard Gasquet (41ème ATP) éliminé d'entrée. Puis Lucas Pouille (26ème ATP), complètement hors sujet, et Gilles Simon (37ème ATP) ont, tous les deux, été défaits respectivement, au 2ème tour par le Britannique Daniel Evans (48ème ATP) en 4 sets et par le Russe Andrey Rublev (38ème ATP). Jo-Wilifried Tsonga (61ème ATP), quant à lui, il a sombré vs Tennys Sandgren (68ème ATP), alors qu'il menait 2 sets 0, tout comme Benoit Paire (23ème ATP) battu par Aljaz Bedene (75ème ATP), avec une attitude pitoyable par ailleurs ! En somme, comme d'habitude, les Français ont eu des résultats en "phase" avec leur niveau de jeu !