-A +A
0
US Open

Elton Mokolo - Publié le 08/09/2014

Cilic, nouveau prince de New-York !

Chapô: 

Marin Cilic a remporté l'US Open ce lundi soir. Le géant Croate  s'est logiquement imposé en trois sets (6/3 6/3 6/3) face à Kei Nishikori. Impressionnant de maîtrise et de facilité, Cilic aura été supérieur dans tous les secteurs du jeu au Japonais. Le Croate décroche à New-York son premier titre de Grand Chelem. Historique.

Marin Cilic a remporté son premier titre de Grand Chelem lors de l'US Open 2014 - © DR
Marin Cilic a remporté son premier titre de Grand Chelem lors de l'US Open 2014 - © DR

Marin Cilic (N°14/ 16ème ATP) n'a pas manqué l'opportunité de rentrer dans le cercle fermé des vainqueurs de titres en Grand Chelem. 13 ans après Goran Ivanisevic à Wimbledon, son coach, le N°16 ATP a en effet remporté l'US Open, son premier titre majeur. Revenu de l'enfer après sa suspension qui aura duré plusieurs mois (du 1er mai 2013 au 31 janvier 2014 avant de voir sa suspension ramenée à novembre 2013), Cilic a parachevé un retentissant come-back, comme les adorent les Américains, en triomphant dans la Big Apple face à Kei Nishikori (N°10/ 11ème ATP) en trois sets (6/3 6/3 6/3). A l'image de son entraîneur, pas avare en encouragements dans les gradins, le Croate était en mission sur ce tournoi. Sa démonstration en 1/2 finale face à Roger Federer n'était qu'une mise en bouche, la finale aura été son apothéose. Le début de cette finale devant un public clairsemé laissait augurer un long  round d'observation entre les deux joueurs qui disputaient leur première finale de Grand Chelem. Il n'en fut rien, Cilic et Nishikori gagnant leurs deux premières mises en jeu sans apparaître tendu. C'est alors que le stade Arthur Ashe, enfin rempli, pensait voir un long bras de fer que Nishikori se liquéfie. Trahi par un revers défaillant, le Nippon est submergé par les services et les salves en coup droit de Cilic. En dépit d'une première balle à 44% et 11 points gagnants, il remporte le 1er set très facilement (6/3).

Cilic injouable

Le début de la seconde manche est du même acabit, Cilic toujours aussi impérial sur son service enquille les points faciles, tandis que Nishikori condède deux fois son service. Si il réussit à prendre le service du Croate pour la première fois à 5/3, Nishikori retombe dans ses travers et perd son service et par conséquent le second set en 1h10 de jeu (6/3). Sans doute émoussé par ses matchs marathons aux tours précédents, Nishikori ne parvient pas à tenir la dragée haute à son adversaire dans le troisième set, abandonnant son service au bout du quatrième jeu après une énième faute directe. Le public, derrière Nishikori, a alors l'espoir de voir Cilic baisser en intensité. En pure perte. Tel un métronome, le géant Croate enchaîne les points grâce à son service implacable. Il va connaître cependant une alerte à la fin du set, lorsqu'il va sauver trois balles de débreaks. Nishikori vient de laisser passer sa dernière chance, si tant est qu'il en aie eu dans ce match. A l'issue d'un revers croisé de toute beauté, Cilic peut exulter, s'allonger de tout son long puis lever les bras , il vient de remporter à 25 ans son 1er titre Grand Chelem en carrière. Neuf ans après son unique succès en Coupe Davis, la Croatie peut à nouveau bomber le torse. Et son nouvel amabassadeur s'appelle Matin Cilic.