-A +A
0
US Open

Richard Alvear - Publié le 07/09/2020

DJOKOVIC DISQUALIFIE DE L'US OPEN !

Chapô: 

Enrome sensation ce dimanche à l'US open avec la disqualification de Novak Djokovic (1er ATP) pour jet de balle, lors de son 1/8ème de finale face à Pablo Carreno-Busta (27ème ATP) alors qu'il était mené 5/6 au 1er set. Involontairement, par un geste de mauvaise humeur, il a balancé sa balle qui a touché une juge de ligne !

Comme l'an dernier, où il avait abandonné vs Wawrinka, Djokovic quitte l'US Open en 1/8èmes de finale - © DR
Comme l'an dernier, où il avait abandonné vs Wawrinka, Djokovic quitte l'US Open en 1/8èmes de finale - © DR

Gros coup de tonnerre sur l'US open ce dimanche avec la disqualification de Novak Djokovic (1er ATP) lors de son 1/8ème de finale face à Pablo Carreno-Busta (27ème ATP) pour jet de balle involontaire sur une juge de ligne. Nous sommes dans le 1er set et le N°1 mondial vient de se faire breaker pour être menée 5/6, alors que dans le jeu précédent il a bénéficié de 3 balles de set. Quelques instants avant de retourner sur sa chaise, il balance une balle de dépit avec sa raquette vers la bache de fond sans regarder (voir vidéo, à 7'30"). Hélas, en faisant cela il touche involontairementet au cou une juge de ligne qui crie puis s'écroule. Cette dernière reste plusieurs minutes à terre assisté par l'arbitre de chaise et de Djokovic, qui se confond en excuses. Rien de grave pour la juge de ligne mais beaucoup de peur. S'en suivent des échanges interminables entre le superviseur et le Serbe, puis la sanction tombe : le N°1 mondial est disqualifié et Carreno Busta qualifié pour les 1/4 ! Le Serbe furieux serre alors la main de son adversaire puis quitte le court précipitamment, en prenant soin de zapper la conférence de presse par la suite. Décidément, cet US Open 2020 tourne au désastre entre le huis clos du fait de la Covid-19, la bulle qui fait polèmique, l'absence des plus grandes stars (H/F), Mladenovic exclue, le zèle des organisateurs et maintenant la disqualification de Djokovic, même si ce dernier en porte la l'entière responsabilité.