-A +A
0
Wimbledon

Caroline Maes - Publié le 24/06/2013

GAZON MAUDIT POUR NADAL !

Chapô: 

Enorme coup de tonnerre à Wimbledon où Rafael Nadal s'est incliné dès le premier tour lundi face au Belge Steve Darcis en trois manches (7/6(4) 7/6(8) 6/4) et un peu moins de trois heures de jeu. Comme l'an dernier, où il avait été battu par Lukas Rosol au second tour, le Majorquin quitte prématurément le tournoi.

Rafael Nadal a souvent été dépassé face à Steve Darcis lundi au premier tour de Wimbledon - © DR
Rafael Nadal a souvent été dépassé face à Steve Darcis lundi au premier tour de Wimbledon - © DR

Un murmure a parcouru les travées de Wimbledon vite transformé en grondement. Rafael Nadal s'est incliné pour la première fois de sa carrière dès son entrée en lice dans un tournoi du Grand Chelem ! Son bourreau ce lundi s'appelle Steve Darcis. Le Belge, 135ème joueur mondial, a fait chuter le Majorquin en trois manches (6/7(4) 6/7(8) 4/6) et un peu moins de trois heures. Une nouvelle déconvenue (très) précoce pour l'Espagnol sur le gazon londonien après sa défaite surprise face à Lukas Rosol l'année dernière. Pour autant, les deux défaites ne sont pas réellement comparables. Steve Darcis n'a en effet pas bénéficié de la réussite insolente qu'avait affiché le Tchèque au cinquième set de son match du deuxième tour face au n°5 mondial. Le Belge a joué un tennis très juste doublé d'une défense impressionnante, qualité habituellement louée chez son adversaire ! Mais ce lundi, le déplacement n'était clairement pas le point fort de Rafael Nadal.

Nadal en manque de repères

L'Espagnol avait prévenu qu'il fallait être prudent quant à ses chances à Wimbledon, car il arriverait pour la première fois sans tournoi de préparation. Après neuf tournois et neuf finales enchaînés depuis février, il avait dû se reposer pour épargner son genou après sa victoire à Roland Garros. Le Majorquin est ainsi arrivé sans repères, même s'il s'est entraîné tous les jours sur le gazon londonien depuis mardi dernier. Mais rien ne remplace la compétition et le n°5 mondial a paru emprunté dans ses déplacements sur l'ensemble du match. Les interrogations sur l'état de son genou ont inévitablement resurgi, se faisant plus pressantes au fur et à mesure de sa déroute face à Steve Darcis. Rafael Nadal a en effet semblé jouer sur une seule jambe. 

Un jeu de jambes défaillant

Avec un revers plus que friable, il a souvent cherché à se décaler côté coup droit, mais n'ayant pas la vitesse de jambes suffisante ce lundi, il a souvent été en retard et a commis de nombreuses fautes directes (24 sur l'ensemble de la partie). Cette défaillance dans le jeu de jambes l'a aussi et surtout empêché de défendre comme à l'accoutumée et de mettre du poids dans sa balle pour gêner Steve Darcis. Et sous les yeux de son compatriote Olivier Rochus, c'est souvent le Belge qui a mis l'Espagnol hors de portée de la balle (53 points gagnants contre 32 à Nadal). Preuve du désarroi du Roi de la terre battue, son attitude sur le court laissait transparaître son inquiétude et son impuissance. Sans démissionner, l'Espagnol n'a malgré tout jamais semblé en mesure d'inverser la tendance face à un Steve Darcis surmotivé qui a en plus eu le mérite de ne pas trembler au moment de conclure (ace). Une des plus belles victoires de sa carrière pour le Belge qui sera opposé au deuxième tour au Polonais Lukasz Kubot. Quant à Rafael Nadal, après un retour phénoménal, il quitte pour la deuxième année consécutive Wimbledon sur une désillusion et, peut-être, de nouveaux doutes quant à son articulation.