-A +A
0
Wimbledon

Sébastien Martins - Publié le 06/07/2014

LE DJOKER FAIT TOMBER LE ROI

Chapô: 

Après un premier titre en 2011, Novak Djokovic (N°1) a remporté un second titre à Wimbledon ce dimanche et succède ainsi au Britannique Andy Murray au palmarès. Le Serbe, extrêmement solide, a battu le maître des lieux, Roger Federer (N°4) en cinq manches (6/7(7) 6/4 7/6(4) 5/7 6/4). Le Suisse manque l'occasion de remporter un huitième succès sur le gazon londonien et un 18ème Grand Chelem.

Novak Djokovic a remporté ce dimanche son 7ème tournoi du Grand Chelem, le 2ème à Wimbledon - © DR
Novak Djokovic a remporté ce dimanche son 7ème tournoi du Grand Chelem, le 2ème à Wimbledon - © DR

Roger Federer (N°4) a été battu dans son jardin en finale de Wimbledon et a manqué l'occasion de gagner un huitième titre sur le gazon londonien ! Novak Djokovic (N°1/ 2ème mondial) a finalement remporté logiquement le titre ce dimanche après-midi. Le Serbe est en effet venu à bout, très difficilement, du Suisse en cinq sets (6/7(7) 6/4 7/6(4) 5/7 6/4) et met fin à sa série de trois finales perdues en Grand Chelem. "Nole" est titré pour la seconde fois à Londres et remporte son septième Grand Chelem à 27 ans. Grâce à cette victoire, accompagnée de larmes de joie et d'un gros soulagement, il va également redevenir N°1 mondial ce lundi. Le "Djoker" a mérité sa victoire et a été plus solide que Federer, sur le fil du rasoir tout au long du match, notamment du fond de court. Pour autant le Suisse n'a pas grand chose à se reprocher sur cette finale. Au pire, il repensera à cette balle de break à 3/3 qu'il s'est procurée dans la cinquième manche qui aurait pu changer beaucoup de choses. Obligé d'abréger les échanges, car dominé du fond, Federer a pratiqué un jeu assez offensif pour s'en sortir mais, hélas pour lui, il s'est fait régulièrement "transpercer" à de nombreuses reprises. La faute parfois à des montées trop tendres mais surtout à la qualité de passing d'un Djokovic chirurgical, pas loin d'être injouable sur cette finale. Pourtant, tout n'a pas été simple pour le Serbe, loin de là. Le Djoker a en effet dû batailler 5 longs sets pour remporter le trophée.

Djokovic revient à 1 set partout

Le premier set est très accroché. Novak Djokovic est très peu inquiété sur son service et remporte sa mise en jeu facilement. En revanche, il parvient à inquiéter Roger Federer à plusieurs reprises mais ne parvient pas à le breaker. La décision se fait donc au tie-break et c'est le Suisse qui l'emporte. Djokovic commet beaucoup de fautes durant le jeu décisif et laisse même passer sa chance en manquant deux balles de sets alors que Federer n'aura besoin que d'une seule balle de set pour s'adjuger la première manche, avec un peu de chance. Néanmoins, Novak Djokovic repart de plus belle dans le deuxième set (37 coups gagnants) et breake rapidement Roger Federer (seulement 60% de premières balles au 2ème set) sur un service-volée inopportun. Le Serbe fait alors la course en tête et parvient à tenir son service souvent dans la difficulté. L'ancien N°1 mondial ne tremble pas et remporte assez facilement la seconde manche (6/4) en 43 minutes de jeu.

Djokovic impressionne mais Federer ne lâche rien

Le troisième set est beaucoup plus équilibré, à l'image de la première manche, et les deux joueurs se tiennent tête. Djokovic monte en puissance dans cette rencontre alors que Federer sert de mieux en mieux avec notamment un jeu remporté avec 4 aces (13 aces dans le 3ème set, 85% de points gagnés derrière la première balle). Mais c'est finalement le Serbe qui empoche cette troisième manche au tie-break dans lequel le Suisse craque complètement (4/7). Djokovic poursuit sur sa lancée et débute très bien la quatrième manche. Il breake rapidement Federer. Tout semble aller pour le mieux pour "Nole" qui se dirige tout droit vers le titre (5/2), service à suivre. Mais alors que le Suisse ne l'a pas breaké une seule fois de la rencontre, il perd cinq jeux d'affilée, a une une balle de match (ace de Federer confirmée par le hawk eye), et se voit obliger de disputer un cinquième set. Tout est a refaire pour le Serbe. Une remontée incroyable réalisée par le septuple vainqueur de Wimbledon qui n'entend pas être battu dans son jardin. Les deux joueurs se tiennent (3/3) et Federer se procure même une balle de break mais son chip de revers atterrit dans le filet alors que le Serbe était monté à la volée. Mené 4/5, le Suisse sert pour recoller une nouvelle fois mais il finit par lâcher physiquement et mentalement sur sa mise en jeu, en commettant 4 fautes directes. Il commet un dernier revers dans le filet et Djokovic peut se mettre à genoux (4/6). Le "Djoker", trop solide pour lui dans tous les compartiments du jeu, aura mérité sa victoire. Et Federer a prouvé qu'à presque 33 ans (le 8 août prochain), il pouvait encore faire des choses magnifiques. De là à remporter un 18ème Grand Chelem un jour ? Rien n'est moins sûr.