-A +A
1
Wimbledon

Richard Alvear et Vincent Lécuyer - Publié le 01/07/2014

NADAL KO DEBOUT !!!

Chapô: 

Grosse surprise ce mardi après-midi à Wimbledon. En effet, Rafael Nadal a perdu face à Nick Kyrgios en quatre manches (7/6(5) 5/7 7/6(5) 6/3) en 1/8ème de finale. En revanche, qualification sans aucun problème pour Roger Federer pour les 1/4 de Wimbledon. Le Suisse, une nouvelle fois très impressionnant et qui n'a toujours pas perdu un set, a expédié l'Espagnol Tommy Robredo en trois manches (6/1 6/4 6/4). En quart il va affronter Stan Wawrinka pour un duel 100% helvétique.

Grise mine pour Rafael Nadal qui vient de se faire éliminer en 1/8ème de finale de Wimbledon ce mardi -  © DR
Grise mine pour Rafael Nadal qui vient de se faire éliminer en 1/8ème de finale de Wimbledon ce mardi - © DR

Il s'agit de la première grosse surprise dans le tableau masculin cette année à WimbledonLe duel annoncé entre Rafael Nadal et Roger Federer en demi-finale n'aura donc pas lieu. La faute à un homme, Nick Kyrgios (144ème ATP)En effet, le jeune Australien de 19 ans, bénéficiaire d'une Wild Card, a créé une énorme sensation ce mardi en fin de journée en sortant l'Espagnol Rafael Nadal (N°2) en quatre sets (7/6(5) 5/7 7/6(5) 6/3) dès les 1/8ème de finale. Le jeune Aussie a réalisé une énorme performance face au Majorquin et mérite amplement sa victoire. Quant à Nadal, il a de plus en plus de mal sur le gazon londonien puisque pour la troisième année d'affilée, il s'incline avant les quarts de finale, après ses défaites contre Rosol (2012), Darcis (2013) et donc Nick Kyrgios cette année. Pour une place en demie, l'Australien va désormais avoir une belle carte à jouer face au Canadien Milos Raonic (N°8) dans un duel de serveurs. 

Nadal impuissant 

Pour son premier Wimbledon, le jeune Australien a donc frappé très fort, et pas seulement au service. En effet, dans la première manche, il tient tête à l'Espagnol, notamment grâce à sa mise en jeu (100% de réussite derrière sa 1ère balle) et conclut sur un ace (7/6(5)). Mais le Marjorquin ne se laisse pas abattre et réalise le 1er break du match pour remporter le deuxième set (7/5). Dans la troisième manche, le mano à mano entre les deux hommes se poursuit et c'est une nouvelle fois l'Australien qui fait plier l'Espagnol, légèrement dominateur sur ce set, dans le tie-break (7/6(5)). Quasi intouchable sur son service (37 aces, 83% de points gagnés après sa 1ère balle) et très offensif (70 coups gagnants sur l'ensemble du match), Kyrgios prend alors le service de son adversaire dans le 4ème set (3/1). L'Espagnol, impuissant, laisse en vain l'Australien s'envoler vers une superbe victoire qu'il conclut sur un nouvel ace (6/3). La ressemblance (gros serveur et puissant au fond du court) de Kyrgios avec l'ancien joueur de tennis Australien Mark Philippoussis, finaliste de Wimbledon en 2003, n'aura échapper à personne sur cette rencontre. En revanche, pour Nadal, il s'agit d'une nouvelle désillusion sur le gazon londonien, cette fois-ci face à un joueur classé au delà du Top 100. 

Federer déroule

Roger Federer (N°4), septuple vainqueur de Wimbledon, poursuit sa balade dans son jardin anglais. Une nouvelle fois ce mardi après-midi, l'ancien N°1 mondial a été impressionnant de facilité. Sa victime du jour ? Tommy Robredo (N°23), l'homme qui l'avait presque humilié en 1/8ème du dernier US Open (défaite en trois sets). Cette fois-ci le Suisse lui a rendu la monnaie de sa pièce, ce qui lui tenait probablement à coeur, en l'expédiant en trois sets (6/1 6/4 6/4) et seulement 1h33 de jeu. Du coup Federer rejoint les quarts de finale, sans avoir perdu le moindre set jusqu'à maintenant et va rencontrer son compatriote Stan Wawrinka (N°5) qui a battu Feliciano Lopez (N°19).

Un Federer ultra- offensif

Même s'il n'a pas été aussi performant au service qu'à l'habitude (56% en 1ère balle mais 11 aces tout de même), le Suisse a survolé la rencontre. Très en jambes, créatif et appliqué, il a étouffé d'entrée l'Espagnol peu à l'aise sur la surface, en pratiquant un tennis très offensif. Pour preuve ses 41 montées (!) sur l'ensemble du match (71% de points gagnés derrière), en gratifiant le public également de quelques retours-volées bien sentis. Tout est donc allé trop pour un Robredo dépassé qui n'a jamais pu mettre en place son tennis. En quart il en sera probablement autrement avec un Wawrinka qui a battu l'homme au 17 titres en Grand Chelem lors de la dernière finale de Monte- Carlo. Ca promet.

Vos commentaires

Il serait plaisant que les "journalistes" évitent les fautes de participes passés; rien de plus facile que de remplacer un verbe par un autre pour voir s'il s'agit vraiment d'un infinitif....... Ces fautes sont trop lamentables pour que les commentaires où elles apparaissent soient réellement pertinents.... Il n'en reste pas moins que Nadal n'a eu que ce qui l'attendait depuis quelques matchs déjà... et pourtant je suis fan...