-A +A
1
Wimbledon

Brice Richiero - Publié le 30/06/2013

Retour sur une semaine de folie

Chapô: 

Les évènements en tous genres se sont enchaînés au cours de la première semaine de Wimbledon. Les défaites précoces de Rafael Nadal, Roger Federer Jo-Wilfried Tsonga et Maria Sharapova, les abandons et forfaits en cascade, les surprises Adrian Mannarino et Kenny De Schepper qui représenteront les couleurs françaises en huitièmes...

R.Nadal, R.Federer, M.Sharapova et JW.Tsonga ont disparu dès la première semaine de Wimbledon - © DR
R.Nadal, R.Federer, M.Sharapova et JW.Tsonga ont disparu dès la première semaine de Wimbledon - © DR

Une chose est sûre, la première semaine de l'édition 2013 de Wimbledon ne ressemble à aucune autre. A cause notamment des défaites prématurées de deux des meilleurs joueurs du monde. Le premier coup de tonnerre sur cette quinzaine est intervenu dès l'ouverture du tournoi avec l'élimination d'un Rafael Nadal qui était pourtant considéré comme l'un des grands favoris au titre après un début de saison incroyable (ndlr :  7 titres dont Roland Garros pour 8ème fois). Pourtant, l'Espagnol n'a rien pu faire face au Belge Steve Darcis, modeste sur le papier mais sur un nuage tout au long du match. Le Majorquin n'a pas souhaité se trouver d'excuses à l'issue du match. Son genou gauche pourrait en être la raison ainsi que son manque de repères sur la surface, lui qui aura joué son premier et unique match de la saison sur gazon lors de ce 1er tour ! Darcis n'a, lui, même pas disputé son match suivant, forfait à cause d'une épaule douloureuse.

Federer et Sharapova out également 

L'autre déconvenue dans le tableau messieurs concerne Roger Federer. En difficulté lors des derniers tournois du Grand Chelem, le Suisse comptait sur son évènement fétiche pour se relancer. C'est raté. Après un 1er tour bien maitrisé contre Victor Hanescu, le 3ème joueur mondial a failli face au 116ème joueur à l'ATP Sergiy Stakhovsky. Défait en quatre sets très serrés, Federer a perdu gros, dont sa couronne qu'il avait remportée face à Murray en finale l'an passé. L'Helvète restait sur 36 quarts de finale consécutifs en Grands Chelems et va perdre de précieux points au classement ainsi qu'un peu de crédit aux yeux de ceux qui le pensent encore capable de remporter un Grand Chelem à bientôt 32 ans. Dans le tableau féminin, la grosse désillusion est à mettre au passif de Maria Sharapova. Très rarement inquiétée par des adversaires moins bien classées lors des premiers tours, la Russe est étrangement passée à côté de son match contre la Portugaise Michelle Larcher De Brito, 131ème mondiale.

Des abandons à foison

Outre les défaites de Nadal et Federer, les organisateurs de Wimbledon ont été grandement préoccupés par le nombre important d'abandons et de forfaits (13 au total) durant ces six premiers jours de compétition, dont dix chez les hommes. Plusieurs Français ont ainsi renoncé avant la fin de leur match du 2ème tour dont Jo-Wilfried Tsonga, touché au genou gauche face à Ernests Gulbis, Michael Llodra et Paul-Henri Mathieu. Forfait également très remarqué de la 2ème joueuse mondiale Victoria Azarenka juste avant d'affronter Flavia Pennetta. Le gazon est-il en cause ? le manque de préparation des joueurs/ joueuses sur cette surface explique t'il les nombreuses glissades ? Un peu des deux probablement 

Djokovic et Serena sont bien là

S'il est vrai que de multiples surprises ont été enregistrées lors de la première semaine, les numéros un mondiaux Novak Djokovic et Serena Williams ont, quant à eux, parfaitement honoré leur statut. Le Serbe a maitrisé ses trois rencontres, particulièrement le dernier ce samedi face au malheureux Français Jérémy Chardy qui n'a rien pu faire face à la régularité de son adversaire. Andy Murray, Tomas Berdych, David Ferrer ou encore Juan Martin Del Potro sont toujours également en course. S.Williams s'est, elle, montrée encore plus impressionnante que son homologue masculin, ne concédant que onze jeux en trois matches. Avec la défaite précoce de Maria Sharapova et le forfait de Victoria Azarenka, L'Américaine a le champ libre pour s'adjuger un sixième titre à Wimbledon même si une mésaventure est très vite arrivée cette année...

Mannarino, De Schepper et Bartoli seuls rescapés

En l'absence de Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Gilles Simon en huitièmes de finale, le bilan français aurait pu s'avérer catastrophique. Fort heureusement, deux joueurs tricolores totalement inattendus sont parvenus à sauver les meubles. Deux novices à ce stade de la compétition qui ont réalisé des rencontres solides pour en arriver là. Adrian Mannarino, 111ème mondial, n'a pas tremblé face à Pablo Andujar et Dustin Brown contre qui il n'a concédé aucun set. Le Francilien a aussi bénéficié de l'abandon de la tête de série n°18 John Isner lors du 2ème tour ce qui ne lui enlève, cependant pas du mérite. Mannarino tentera de poursuivre sa belle aventure face au Polonais Lukasz Kubot, tombeur de Benoît Paire. Kenny De Schepper, 80ème à l'ATP, jouera aussi son premier huitième de finale en Grand Chelem contre l'Espagnol Fernando Verdasco. Avant cela, le natif de Bordeaux a fait tomber la tête de série n°22 Juan Monaco ainsi que l'Italien Paolo Lorenzi. D'ailleurs, lui aussi a profité du forfait de Marin Cilic au 2ème tour. Du côté des Françaises, il faudra encore une fois compter sur Marion Bartoli, seule rescapée, qui affrontera l'Italienne Karin Knapp et qui dispose d'un tableau très ouvert.

Vos commentaires

Sèchement battu par l'obscur Kubot au deuxième tour de Wimbledon, Benoît Paire a vu ses vieux démons ressurgir tout au long du tournoi. Plus inquiétant, ses propos après son élimination : http://prisemarteau.wordpress.com/2013/06/30/le-grand-paire-edente/