-A +A
0
WTA

Brice Richiero à Coubertin - Publié le 29/01/2013

Mladenovic tient sa perf' !

Chapô: 

A 19 ans, Kristina Mladenovic s'est offert au mental sa deuxième joueuse du TOP 20 à l'occasion du 1er tour de l'Open GDF-SUEZ. La Française a souffert mais a finalement pu exploser de joie à l'issue de sa victoire en trois sets sur la 19ème joueuse mondiale, l'Allemande Julia Goerges (7/5 (5/7 7/6(4)).

Kristina Mladenovic a réalisé l'exploit de battre l'Allemande Julia Goerges à l'Open GDF SUEZ - c Tennisleader
Kristina Mladenovic a réalisé l'exploit de battre l'Allemande Julia Goerges à l'Open GDF SUEZ - c Tennisleader

Ce mardi restera comme, à ce jour, l'un des plus grands moments de sa très jeune carrière. Devant son public et ses proches, la jeune Française Kristina Mladenovic s'est offert sa seconde victoire sur une joueuse du TOP 20 (ndlr : elle avait vaincue Palyuchenkova à l'US Open) en la personne de l'Allemande Julia Goerges, actuellement 19ème mondiale et récente 1/8ème de finaliste au récent Open d'Australie. Hormis cette excellente perf', Mladenovic aura également fait preuve de belles ressources mentales pour s'en sortir au bout de 2h44 de jeu, à l'issue d'un tie-break sous haute tension (7/5 5/7 7/6(4)). Le suspense a d'ailleurs été quasiment omniprésent durant ce match à rébondissements. Solide durant la première manche pour s'octroyer le service de l'Allemande au meilleur moment et conclure dans la foulée (7/5), la Tricolore semblait partie vers un succès retentissant en deux manches.

Mladenovic se crispe puis se ressaisit

Alors en tête dans le deuxième set avec un break d'avance (4/3), service à suivre, Mladenovic a vu la physionomie de la rencontre s'inverser complètement en quelques minutes. La faute en partie à la crispation de la Franco-Serbe mais aussi à la réaction d'orgueil de l'Allemande, qui n'est pas 19ème mondiale par hasard. Conséquence, Goerges empochait quatre des cinq jeux suivants pour égaliser à un set partout (5/7). Peut-être touchée mentalement, Mladenovic voit alors son adversaire s'échapper dans l'ultime manche (4/2) puis servir pour le match (5/3). Pas abattue pour autant, la Française lachait tous ses coups et s'appuyait alors sur le soutien du public pour reprendre ses esprits et même recoller (5/5). Ne cessant alors de s'encourager sur chaque point, la 87ème joueuse mondiale arrachait un tie-break. Sur un nuage, la Tricolore enchainait ensuite les points gagnants pour finalement conclure le match sur une dernière faute adverse (7/6(4)). Un succès de bon augure pour la suite du tournoi où elle rencontrera en 1/8ème la vainqueure du match Pavlyuchenkova vs Wicmayer. De son côté, Amélie Mauresmo, présente dans les tribunes en tant que Capitaine de l'Equipe de France de Fed Cup et co-Directrice du tournoi, a eu de quoi se rassurer un peu à quelques jours de la rencontre de Fed Cup face à...l'Allemagne.