-A +A
0
WTA

Brice Richiero - Publié le 29/09/2012

Petrova surprend son monde !

Chapô: 

Pointée au 18ème rang mondial, Nadia Petrova s'est adjugée tôt ce samedi matin le titre à Tokyo après sa troisième victoire de la semaine sur une joueuse du Top 10 en la personne d'Agnieszka Radwanska (6/0 1/6 6/3). La Russe décroche là son 12ème titre et plus gros tournoi en carrière.

Nadia Petrova a été très solide durant toute la semaine à Tokyo - © Sipa
Nadia Petrova a été très solide durant toute la semaine à Tokyo - © Sipa

Non, le titre à Tokyo ne reviendra pas à une joueuse du Top 10. Pas de Victoria Azarenka, Maria Sharapova ni d'Agnieszka Radwanska au palmarès du tournoi nippon cette année. C'est d'ailleurs la Polonaise qui a subi la loi en finale de la 18ème joueuse à la WTA, Nadia Petrova, qui, globalement, a joué un tennis de très haut niveau. L'ex- N°3 mondiale a décroché brillamment son 12ème titre et plus gros tournoi en carrière, à l'âge 30 ans. C'est son second titre de la saison après 's-Hertogenbosch en juin dernier. Après avoir tombé la tête de série n°6 Sara Errani en quarts, puis la tête de série n°8 Samantha Stosur en demies, la Russe s'est donc attaquée avec réussite à la 3ème joueuse mondiale (6/0 1/6 6/3). Radwanska était pourtant tenante du titre et semblait ultra-favorite à sa propre succession. Mais c'est bien l'expérience, la cadence et la prise d'initiatives avec du jeu vers l'avant, qui a parlé durant cette finale à l'issue d'une rencontre à rebondissements durant laquelle les deux joueuses ont alterné le bon comme le moins bon.

Une finale étrange

D'ailleurs, la première manche est à sens unique, Radwanska manque totalement son début de match et pense que c'est Noël avant l'heure en distribuant les cadeaux. En face, Petrova aligne les points sans jamais être inquiétée sur sa mise en jeu ni même sur celle de la Polonaise. Montée à contre-temps, volées accélérations, aces...Le constat est net et sans bavures contre la Polonaise qui concède ce premier set en à peine 29 minutes (6/0).  La 3ème joueuse mondiale est au fond du gouffre et n'est même pas loin de concéder son service d'entrée de deuxième manche. Mais jusque-là performante sur ses balles de break, Petrova manque ses trois occasions et permet à Radwanska de débloquer son compteur jeu. Sans grande importance à première vue mais qui se révèle rapidement être un gros coup de massue sur la tête de la Russe qui concède les quatre jeux suivants sans vraiment de réaction. La tendance s'est donc totalement inversée, profitant à la tête de série n°3 qui égalise à l'issue d'un set tout aussi étrange que le premier (1/6). Les débats s'équilibrent enfin en début de troisième manche mais à 3/3, Radwanska connaît un nouveau passage à vide et cède les trois derniers jeux à son adversaire (6/3) qui impose son jeu. Une dernière volée liftée après un échange totalement dominé par Petrova et la Russe peut s'agenouiller, victoire en poche, après 1h42 de match.