Nishikori Kei

(JPN) JPN
Classement ATP : 14 =
Nationalité : 
Japonais
Date de naissance : 
29/12/1989
Lieu de naissance : 
Shimane, Japon
Lieu de résidence : 
Bradenton, Floride, Etats-Unis
Taille : 
1m78
Poids : 
68 kg
Pro depuis : 
2007
Jeu : 
Droitier; Revers à deux mains
Entraîneur : 
Michaël Chang & Dante Bottini
Raquette 
Wilson
Textile 
Uniqlo
Chaussures 
Adidas

Kei Nishikori est le plus jeune japonais à avoir représenté son pays en Coupe Davis. Spécialiste du dur, il a atteint la septième place mondiale chez les juniors. Son entrainement à partir de l'âge de treize ans au sein de l'académie de Nick Bollettieri en Floride a été sponsorisé par le géant japonais Sony. Il débute sur le circuit des Futures en 2005. La saison suivante, il bat son premier Top 100 en la personne de Teimuraz Gabashvili. En 2008, à 18 ans, il gagne son premier tournoi à Delray Beach face à James Blake. Il devient ainsi le deuxième japonais après Shuzo Matsuoka et le plus jeune joueur depuis Lleyton Hewitt à remporter un titre ATP dans l'ère Open. Aux Jeux Olympiques de Pékin, il est défait d'entrée par Rainer Shüttler. Il termine l'année 63ème mondial, après avoir connu la progression la plus importante pour un membre du Top 100 en gagnant plus de 200 places. En 2011 il est battu par Ryan Sweeting en finale à Houston mais intègre le Top 50. Il atteint ensuite les demi des Masters de Shanghai et de Bâle ou il s'impose face à Novak Djokovic. A l'Open d'Australie 2012, il élimine Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes en cinq sets avant de buter sur Andy Murray au tour suivant. Cette défaite lui assure néanmoins d'accéder au top 20.

Le 1er Asiatique dans le Top 10

Son plus grand et meilleur souvenir en carrière restera probablement son succès au tournoi de Tokyo devant un public totalement acquis à sa cause. En 2013, il atteint les 8èmes de finale à l'Open d'Australie et à Roland Garros et compte un titre à son actif: Memphis. Un titre que le Japonais conservera en 2014, avant de s'imposer également en finale à Barcelone quelques semaines plus tard, dans le fief de Rafael Nadal. Une performance en Catalogne loin d'être anodine, puisque le Japonais va ensuite se hisser en finale du Masters 1000 de Madrid. Par la même occasion, il entre pour la première fois de sa carrière dans le top 10 (9ème) et devient ainsi le 1er joueur Asiatique de l'histoire à faire partie des 10 meilleurs joueurs du monde. Mais il ne confime pas et est éliminé dès le premier tour de Roland-Garros en trois sets par le Slovaque Martin Klizan. Il s'agit d'une véritable contre-performance pour  le Japonais de 24 ans. Battu en 1/8ème de finale à Wimbledon par Milos Raonic en quatre sets, Nishikori voit sa tournée nord-américaine perturbée par une blessure au pied à l'issue de son 1/4 de finale  perdu face à Richard Gasquet au tournoi de Washington. Absent à Montréal et Cincinnati, Nishikori réussit contre toute attente à atteindre la finale de l'US Open pour son 1er tournoi depuis son retour de blessure ! Malheureusement, le Nippon s'incline en finale face à Marin Cilic. Deux semaines après sa finale, il remporte le tournoi de Kuala Lumpur en battant le Français Julien Benneteau en finale. Il récidive à Tokyo la semaine suivante en battant Milos Raonic en finale. Un quatrième titre en 2014 pour le Japonais qui va réaliser une fin de saison magnifique avec une 1/2 finale au Masters 1000 de Paris et en prime une qualification pour la finale du Masters de Londres où il sera battu par le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, aux portes de la finale. Malgré cette défaite, le joueur entraîné par Michael Chang termine la saison à la 5ème place au classement ATP. En 2015, et pour la troisième année consécutive, le Japonais remporte le tournoi de Memphis. En finale, il bat le Sud-Africain Kevin Anderson. En avril, il récidive à Barcelone en conservant son titre face à Pablo Andujar. Il arrive donc en tant qu'outsider sérieux à Roland Garros mais se fait éliminer par Jo-Wilfried Tsonga en 5 sets en 1/4 de finale du tournoi. Il est ensuite surpris à Wimbledon au 2e tour par Santiago Giraldo. Pendant la tournée américaine qui suit, le natif de Shimane remporte son troisième ATP 500 de la saison à Washington en battant l'Américain John Isner. En demi-finale, il prend sa revanche sur Marin Cilic, qui l'avait privé du dernier US Open, en 3 sets. En 2016, le Japonais prend part au tournoi de Memphis qu'il remporte une quatrième fois de suite face au jeune espoir américain Taylor Fritz en 2 sets (6/4 6/4). Lors de la tournée nord-américaine, il atteint la finale du Masters 1000 de Miami, soit sa deuxième finale en Masters 1000. Sa saison sur terre battue sera marquée par une finale à Barcelone, battu par Nadal. A Roland-Garros, il subit la loi de Richard Gasquet en 1/8ème, avant de devoir déclarer forfait au même stade à Wimbledon face à Marin Cilic, à cause de douleurs intercostales. Aux Jeux Olympiques de Rio, Nishikori se reprend avec médaille de bronze; premier japanais à réaliser un tel exploit. Après une défaite en 1/2  finales contre le futur vainqueur du tournoi, Andy Murray, il s'impose pour le compte de la 3ème place (6/2 6/7(1) 6/3). Il finit son bel été avec une 1/2 finale à l'US Open, là où il avait déjà atteint la finale en 2014. Il sort Le joueur du moment, Andy Murray, avant de perdre contre Stan Wawrinka. Au Masters 1000 de Paris-Bercy, le Nippon est éliminé dès le premier tour par Jo-Wilfried Tsonga. Nishikori arrive en  bien meilleure forme au Masters de Londres, où il bat d'entrée Stanislas Wawrinka, avant de s'incliner face à Andy Murray et Marin Cilic. En 1/2 finales, le Japonais est balayé en deux sets (1/6 1/6) par un Novak Djokovic sans pitié et Nishikori finit à la 5ème place du classement ATP. Le début de saison 2017 de Kei Nishikori illustre bien ses difficultés de la fin de saison précédente. Au premier tournoi du Grand Chelem, l'Open d'Australie, Nishikori s'incline en 1/8èmes de finale contre le futur vainqueur du tournoi, Roger Federer. Le Japonais joue deux finales en ce début d'année, à Brisbane puis à Buenos Aires, mais s'incline face au Bulgare Grigor Dimitrov puis l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov. Si la tournée américaine lui réussit habituellement, le nippon doit s'arrêter en quarts de finale à Indian Wells, battu par Jack Sock. 

Palmarès

Tournois ATP (11) Grands Chelems (0)


2008 : Delray Beach
2012 : Tokyo
2013 : Memphis
2014 : Memphis, Barcelone, Kuala Lumpur, Tokyo
2015 : Memphis, Barcelone, Washington
2016 : Memphis

 

Autres titres :
2016 - Jeux Olympiques (Simple, Bronze)