Ferrer David

(ESP) ESP
Classement ATP : 32 (+1)
Nationalité : 
Espagnol
Date de naissance : 
02/04/1982
Lieu de naissance : 
Javea, Espagne
Lieu de résidence : 
Valence, Espagne
Taille : 
1m75
Poids : 
72 kg
Pro depuis : 
2000
Jeu : 
Droitier; Revers à deux mains
Entraîneur : 
Francisco Fogues
Raquette 
Prince
Textile 
Lotto
Chaussures 
Lotto

David Ferrer commence sa carrière professionnelle en 2000 et gagne son premier titre ATP en 2002, sur la terre battue de Bucarest contre José Acasuso. L’année suivante, l’Espagnol se révèle avec une victoire sur André Agassi au Masters de Rome. Le Valencian fait son entrée dans le Top 20 en 2005, grâce notamment à une demi-finale à Miami, et deux quarts de finales à Madrid et Bercy. En Grand Chelem, il atteint les quarts de finale à Roland Garros et termine l’année 14ème mondial. En 2006, il remporte le deuxième titre de sa carrière à Stuttgart, encore contre Acasuso. En 2007, David Ferrer réalise la meilleure saison de sa carrière avec trois titres, une demi-finale à l’US Open et une finale aux Masters de fin d’année. L’Espagnol termine l’année 5ème mondial. L’année suivante, Ferrer atteint les quarts de finale à l’Open d’Australie et devient 4ème mondial. Il remporte le tournoi de Valence mais connait une fin de saison compliquée. Il termine hors du Top 10 et ne participe pas aux Masters. Après une année 2009 sans titre, Ferrer gagne à nouveau en 2010, où il s’impose à Acapulco. Il atteint la finale à Rome battu par Nadal et les demi-finales à Monte Carlo et Madrid. Grâce à sa victoire à Valence sur Marcel Granollers, Ferrer participe aux Masters de fin d'année. En 2011, il fait un très bon début de saison avec deux titres à Auckland et Acapulco, et une demi-finale à l’Open d’Australie, éliminé par Andy Murray. Il atteint également la finale à Monte Carlo et Barcelone où il est battu par le même homme, Rafael Nadal. En fin d’année, il remporte sa troisième Coupe Davis avec l’Espagne en dominant l’Argentine. Ferrer termine 5ème mondial.

Finaliste à Roland-Garros en 2013

Lors de la saison 2012, il conserve son titre à Auckland et à Acapulco, et atteint les quarts de finale à l’Open d’Australie. En fin de saison, fort d'un titre à Valence en Espagne, l'Espagnol réalise la plus belle performance de sa carrière la semaine suivante en décrochant son premier Masters 1000 de sa carrière à Paris-Bercy en venant à bout de Jerzy Janowicz. Ses efforts payent et en 2013 il réalise sa meilleure performance en Grand Chelem en atteignant la finale de Roland Garros mais s'incline en trois petits sets face à l'ogre de la terre battue: Rafael Nadal. Eliminé en quart à Wimbledon, Ferrer atteint malgré tout la 3ème place mondiale, le meilleur classement de sa carrière. Sa fin de saison est assez moyenne avec seulement une finale à Bercy. En 2014, il atteint en Australie le 9ème quart de finale consécutif en Grand Chelem mais est battu par Berdych. Double tenant du titre à Buenos Aires, Ferrer remplace Nadal forfait et il a bien fait remportant du coup sa troisième couronne consécutive en Argentine. Mais par la suite, ses performances baissent de tournoi en tournoi (demie à Rio de Janeiro, quart à Acapulco et 8e à Miami). A Monte-Carlo, il réalise un beau parcours en éliminant Rafael Nadal en deux sets en quart, mais s'incline devant le futur vainqueur, Stanislas Wawrinka en demie. Lors de Roland-Garros, il tombe sur un Rafael Nadal très en forme en quart de finale et perd sèchement en quatre sets (4/6 6/4 6/0 6/1). A Wimbledon, Ferrer se fait surprendre dès le deuxième tour par Andrey Kuznetsov. Deux semaines plus tard, il atteint la finale d'Hambourg mais est battu par Léonardo Mayer. Lors de la tournée nord-américaine, l'Espagnol est battu en quart à Toronto et en finale à Cincinnati par Roger Federer. Lors de l'US Open 2014, il est battu par Gilles Simon au troisième tour. En Octobre, Ferrer est battu en finale à Vienne et en 1/2 finale à Valence par le Britannique, Andy Murray. Lors du dernier Masters 1000 de la saison à Paris, il est éliminé en 1/4 de finale par le Japonais Kei Nishikori. En fin d'année, l'Espagnol termine au 10ème rang mondial alors qu'il avait débuté à la 3ème place. David Ferrer commence l'année 2015 de la plus belle des manières en remportant le tournoi de Doha après avoir battu Tomas Berdych lors de la finale. Il remporte ensuite en février et en mars les tournois de Rio de Janeiro et d'Acapulco en battant en finale Fabio Fognini et Kei Nishikori. Il arrive comme d'habitude à Roland Garros en outsider et s'incline en 1/4 de finale en 4 sets face à Andy Murray dans un match de près de 3h30 de jeu. La fin de saison est des plus réussie pour Ferrer qui remporte deux titres à Kuala Lumpur et à Vienne. L'année 2016 semble être synonime de déclin pour l'Espagnol, qui n'aura tenu son rang qu'à l'Open d'Australie (éliminé en quarts par Murray), et ne remportant aucun tournoi sur terre battue durant la tournée sud-américaine et européenne. Une blessure à la jambe l'empêchera de disputer le tournoi de Monte-Carlo et de Barcelone. Il sera éliminé dès les 1/8ème à Roland-Garros et dès le 2ème tour à Wimbledon en trois manches sèches par Nicolas Mahut.

Palmarès

Tournois ATP (26) Grands Chelems (0)

2002 - Bucarest
2006 - Stuttgart
2007 - Auckland, Bastad, Tokyo
2008 - Valence, 's-Hertogenbosch
2010 - Acapulco, Valence
2011 - Auckland, Acapulco
2012 - Auckland, Buenos Aires, Acapulco, 's-Hertogenbosch, Bastad, Valence, Paris-Bercy
2013 - Auckland, Buenos Aires
2014 - Buenos Aires
2015 - Doha, Rio, Acapulco, Kuala Lumpur, Vienne
 
Autres titres :
2008 - Coupe Davis
2009 - Coupe Davis
2011 - Coupe Davis