Robert Stéphane

(FRA) FRA
Classement ATP : 158 (-1)
Nationalité : 
Français
Date de naissance : 
17/05/1980
Lieu de naissance : 
Montargis, France
Lieu de résidence : 
Montargis, France
Taille : 
1m85
Poids : 
77 kg
Pro depuis : 
2001
Jeu : 
Droitier; Revers à deux mains
Entraîneur : 
Laurent Rochette
Raquette 
Wilson
Textile 
Asics
Chaussures 
Asics

Classé -30 à 21 ans, Stéphane Robert décide de se lancer dans une carrière professionnelle l'année suivante, en 2002. Il met donc toutes les chances de son côté et part s'entraîner à l'Académie Mouratoglou. Une initiative qui va s'avérer payante puisque, suite à de bons résultats sur le circuit secondaire, le Français atteint la 167ème place mondiale en 2004. Malheureusement, il ne confirme pas en 2005 et 2006 ce qui le fait régresser au classement mondial. Il rebondit début 2007 où il réalise de belles performances mais est stoppé quelques temps plus tard à cause d'une hépatite A. Cette maladie l'éloigne des courts pendant quinze mois, de février 2007 à juin 2008. Mais Stéphane Robert a de la ressource et revient bien grâce notamment à deux victoires en Challenger, l'une à Kosice en Slovaquie et l'autre à Alphen, aux Pays-Bas en 2009 . A noter qu'il signe également sa première victoire face à un joueur du Top 50, Jérémy Chardy, alors 36ème mondial.

Huitième de finale à l'Open d'Australie en 2014

En 2010, il dispute pour la première fois de sa carrière une finale d'un tournoi ATP. Lors de l'ATP 250 de Johannesbourg, il bat consécutivement Evans, Van der Merwe, Brown et Ferrer mais s'incline en finale face à Lopez. Quelques jours plus tard, il confirme cette belle forme en remportant le Challenger de Tanger, au Maroc. En février, il est alors 61ème mondial, le meilleur classement de sa carrière à ce jour. Enfin, il réalise un exploit en 2011 lors du tournoi de Roland Garros. Opposé au Tchèque Tomas Berdych, alors 6ème mondial, lors du premier tour, le Français (sorti des qualifications), remonte un déficit de deux sets à zero et sauve une balle de match avant de s'imposer en cinq sets au terme d'un match incroyable. En 2014, il se hisse en 1/8ème de finale de l'Open d'Australie alors qu'il était "lucky looser" mais s'incline contre Andy Murray. En revanche, Robert ne passe pas le 1er tour de Roland-Garros, il se heurte au Sud-Africain Kevin Anderson.

1/16ème de finale à l'Open d'Australie en 2016

Son année 2015 se résume essentiellement aux tournois Challengers. Il entame sa saison au tournoi de Nouméa où il perd en 1/8ème de finale début janvier. Par la suite, il n'arrive pas à dépasser les quarts de finale dans les tournois qu'ils disputent. C'est seulement lors de sa tournée asiatique début novembre où les résultats sont au rendez-vous. Il atteint la finale du tournoi de Hua Hin mais s'incline contre le Japonais Yuichi Sugita en trois sets (6/2 1/6 6/3). Après son premier Challenger de l'année 2016  à Bangkok, où il se hisse en 1/8ème de finale, il s'envole pour l'Open d'Australie où il y fait un passage remarqué. Il réussit à intégrer le tableau final après s'être extirpé des qualifications avec brio. Malheureusement, son aventure en Australie s'arrête au troisième tour en s'inclinant contre un autre Français, Gaël Monfils. Après un premier set accroché (5/7), le vétéran de 36 ans doit rendre les armes et s'incliner finalement (5/7 3/6 2/6). Mois de mars interéssant ensuite de la part du Français qui atteint deux finales en Challenger et remporte même celui New Delhi. Sur terre battue, stéphane Robert atteint tout de même le deuxième tour du Masters 1000 de Rome en sortant Aljaz Bedene et celui de Roland Garros en battant le sud-américain Kevin Anderson avant de tomber en quatres manches face à Alexander Zverev. Le Français s'offre ensuite une 1/2 finale sur herbe à Hambourg où il bat Leonardo Mayer, Inigo Cervantes puis Guillermo Garcia-Lopez avant de s'incliner face au fantasque Martin Klizan. Fin de saison compliquée pour le français qui enchaîne ensuite les blessures et les contre-performances mais finit tout de même la saison 2016 aux portes du TOP 50.
Saison 2017 catastrophique pour lui, il remporte seulement 3 matchs sur les 16 tournois qu'il dispute entre janvier et septembre. Son corps ne le laisse que très rarement tranquille. Seul lot de consolation, un Challenger remporté en fin de saison au Japon. En un an, Stéphane Robert est passé de la 50ème (30/10/2016) à la 337ème place (30/10/2017) mondiale. À 37 ans, le Français vit peut-être ses derniers moments au plus haut niveau. 
C'était mal le connaître, début de saison 2018 plus encourageant pour le Français qui remporte dès son deuxième tournoi le Challenger de Bernie (AUS) fin janvier et revient par conséquent à un classement correspondant d'avantage à son niveau de jeu (164ème ATP).

Palmarès

Tournois ATP (0) Grands Chelems (0)