Ramos- Vinolas Albert

(ESP) ESP
Classement ATP : 64 (+1)
Nationalité : 
Espagnol
Date de naissance : 
17/01/1988
Lieu de naissance : 
Barcelone, Espagne
Lieu de résidence : 
Mataro, Espagne
Taille : 
1m88
Poids : 
80 kg
Pro depuis : 
2007
Jeu : 
gaucher ; revers à deux mains
Entraîneur : 
Jose Maria Diaz-Perez
Raquette 
Babolat
Textile 
Lacoste
Chaussures 
Babolat

Albert Ramos, grand fan d’Alex Corretja, a longtemps évolué dans l’ombre des meilleurs. Né dans un pays où les joueurs de tennis sont tous aussi bons les uns que les autres, le Barcelonais a bien eu du mal à s’imposer sur le circuit. Après une belle carrière chez les juniors où il se positionnait souvent parmi les trois meilleurs joueurs du pays, son ascension sur le circuit ITF était toute autre. Son physique n’était pas assez puissant ce qui l’empêchait d’imposer son jeu et son caractère. C’est en 2006 qu’Albert Ramos atteint sa première finale dans un tournoi ITF où il s’incline face à Adrian Mannarino. 2010 est une grande année pour lui. Issu des qualifications au tournoi de Barcelone, ce gaucher parvient enfin à imposer son jeu de fond de court qui lui permet notamment de remporter la bataille qui l’oppose à Fernando Gonzalez avant de chuter contre Ernests Gulbis au troisième tour. Plus tard dans l’année, il décroche deux nouvelles victoires aux Challengers de San Sebastian (contre Benoit Paire) et Séville (face à Pere Riba). La saison suivante, il réalise un beau parcours à Roland Garros où, après être sorti des qualifications, le Barcelonais remporte son premier match dans un tournoi du Grand Chelem. En 2012, il atteint son meilleur classement en mai en se positionnant à la 38ème place mondiale. 2013 est l'année de la confirmation, l'Espagnol atteint 4 quarts de finales sur le circuit ATP, à Bastad, Barcelone, Buenos Aires et Vina del Mar. Malgré ses échecs en Grand Chelem (sorti au premier tour à chaque fois), Albert Ramos réalise cette année là quelques bonnes performances en battant Kei Nishikori (15ème ATP) et Juan Monaco (14ème ATP). En 2015, il alterne les bonnes et les moins bonnes performances. En Grand-Chelem, il ne réussit jamais à passer le 1er tour excepté à Wimbledon où il se fait ensuite sortir par Jo-Wilfried Tsonga. Néanmoins, son année est réussie car il remporte le Challenger de San Benedetto (Italie) grâce à une victoire en finale sur Alessandre Giannessi (6/2 6/4). L'autre grande victoire de sa saison s'effectue à Shangai. En effet l'Espagnol parvient à battre Roger Federer en 3 sets (7/6(4) 2/6 6/3) et se qualifie pour les 1/8ème de finale d'un Masters 1000 pour la première fois de la saison. Malheureusement pour lui, il croise une nouvelle fois la route de Jo-Wilfried Tsonga, futur finaliste, qui l'élimine. En 2016, l'Espagnol est moins en jambes. Avec peu de coups d'éclats, comme sa victoire face à Nick Kyrgios au 2ème tour à Indian Wells mais défait le tour suivant. Son début de saison moyen est vite oublié lorsqu'il remporte son premier titre sur le circuit ATP à Bastad face à son compatriote Fernando Verdasco. Il enchaîne les défaites au premier tour aux jeux olympiques, à Cincinnati et Winston Salem avant d'atteindre le deuxième tour à l'Us Open. En 2017, l'Espagnol échoue en finale du Masters 1000 de Monte Carlo face à Rafaël Nadal après avoir réalisé un parcours de haute volée.

Palmarès

Tournois ATP (1) Grands Chelems (0)
2016 - Bastad